De nouveaux droits pour les recalés au bac

Pour limiter les décrochages scolaires, les lycéens ayant échoué au bac auront le droit de redoubler dans leur lycée dès la rentrée 2016. Ils pourront même conserver leurs bonnes notes.

© dubova

Dès la rentrée 2016, les lycéens recalés au baccalauréat auront le droit de redoubler une fois dans leur lycée. Le décret publié ce mardi au Journal officiel a pour objectif de lutter contre le décrochage scolaire. Les élèves du public et du privé ayant échoué lors des résultats du baccalauréat, du brevet de technicien, du CAP ou du BTS dans les voies générale, professionnelle et technologique sont concernés par cette mesure. Ils pourront ainsi bénéficier d’une nouvelle préparation à leur examen dans leur établissement d’origine.

Possibilité de conserver ses bonnes notes. Le décret précise que "ce droit ne s’exerce qu’une seule fois". L’inscription se fera alors "selon des modalités adaptées au niveau des connaissances et compétences" que l’élève "a acquises dans les matières d’enseignement correspondant aux épreuves de l’examen". Les lycéens pourraient ainsi être dispensés de suivre certains cours. En effet, ils pourront, s’ils le demandent, conserver leurs notes aux épreuves écrites supérieures ou égales à 10 sur 20, dans la limite des cinq sessions suivantes.

Des lycéens décrocheurs malgré eux. A chaque rentrée scolaire, certains recalés du bac ne sont pas affectés dans un lycée. Les organisations lycéennes et fédérations de parents dénoncent ainsi régulièrement une source de décrochage. Claire Krepper du syndicat enseignant SE-Unsa a expliqué à l’AFP que "jusque-là il y avait un droit au redoublement, mais il n’était pas garanti que ce soit dans leur établissement d’origine". Celle-ci a d’ailleurs ajouté qu’il y "avait régulièrement des redoublants qui ne trouvaient pas de place, et qui se retrouvaient décrocheurs malgré eux, c’était un scandale de rentrée tous les ans dans certaines régions où il y a beaucoup de pression sur les effectifs de terminale".

Lire aussi