Bac 2015 : pour décrocher une mention, mieux vaut s'appeler...

Avec 87,8% d’admis, le taux de réussite au bac reste stable par rapport à 2014. D’après le sociologue Baptiste Coulmont, certains prénoms obtiennent plus souvent la mention très bien. C'est par exemple le cas des Joséphine.

© pressmaster

Le ministère de l’Education vient de dévoiler le taux de réussite au bac après les oraux de rattrapage. Toujours très élevé, il reste similaire à celui de 2014 (87,9%) avec 87,8% d’admis. En détail, le taux de réussite au bac général est en progression avec 91,5%. Celui du bac technologique est stable à 90,6% tandis que celui du bac professionnel diminue à 80,3%. Ce sont aujourd’hui 39,5% d’une génération qui obtiennent un bac général, filière historique la plus prestigieuse. La ministre de l’Education, Najat Vallaud-Belkacem, a félicité "les élèves et leurs enseignants pour ces très bons résultats de l’ensemble des voies du lycée".

Des mentions plus fréquentes. Les admis avec mention sont toujours plus nombreux avec 46,2%. Au bac général, ils sont 53,4% à en avoir obtenu une. 10,8% ont eu une mention très bien, 17% une mention bien et 25,6% la mention assez bien. Ces chiffres sont en légère progression par rapport à 2014. Entre 1,3 et 2,2% des candidats ont en revanche décroché une mention très bien à leur bac technologique ou professionnel.

Le prénom, un marqueur social important. Le sociologue Baptiste Coulmont, maître de conférences à l’université Paris 8, classe depuis 2012 les prénoms des bacheliers en fonction de leur mention très bien au bac général et technologique. Il prend uniquement en compte les candidats ayant autorisé la publication de leurs résultats au bac, dont le prénom apparaît plus de 40 fois dans la base de données et qui ont eu plus de 8 à l’examen. Ce classement se base ainsi sur le prénom, fort indicateur de l'origine sociale.

Plus de mentions très bien pour les Joséphine que pour les Bryan. Ce classement met ainsi en évidence que 22% des 328 Joséphine et plus de 20% des Diane et des Alice ont obtenu la mention très bien. Ce sont également 11,5% des 4 000 Camille et des 200 Alban qui ont eu cette mention. Au contraire, seuls 2,6% des 982 Dylan ont décroché la mention très bien. Ce sont même moins de 2% des Anissa, des Bryan et des Mohamed qui l’ont obtenue. D’un point de vue général, ce sont aujourd’hui les jeunes filles prénommées Joséphine, Apolline, Gabrielle et Capucine qui ont décroché le plus souvent une mention très bien. Les Brandon sont quant à eux ceux qui l’ont le moins obtenue.

Lire aussi