La haute couture invite Vetements à défiler

Incompris, vénéré ou détesté, le label Vetements est sur toutes les lèvres. Et au vu de la décision prise par la Chambre syndicale de la haute couture, cela ne risque pas de s’arrêter. Explications.

© ImaxTree

L'annonce a de quoi faire trembler la fashion sphère... Mercredi 18 juin, le comité de direction de la Chambre syndicale de la haute couture a invité l'une des marques les plus en vogue du moment à défiler : Vetements. 
C'est un événement sans précédent dans l'histoire de ce jeune label créé en 2014 par Demna Gvasalia. Le Géorgien, directeur artistique de Balenciaga depuis le départ d'Alexander Wang l'année dernière, continue donc de faire parler de lui. Alors qu'il fera défiler l'homme Balenciaga pour la première fois lors de la fashion week homme printemps-été 2017, son autre griffe bouleverse le calendrier de la haute couture.
La semaine de la couture parisienne sera donc le théâtre de la première participation de Vetements en tant que membre invité. Un vrai séisme, comme le rapporte Loïc Prigent en tweetant "Séismecrised'asthmemode : la marque Vêtements défilera dans le calendrier Haute Couture de juillet à Paris.". Et pour cause, depuis son arrivée sur le devant de la scène fashion, Vetements n'a eu de cesse de bousculer les codes et s'est attiré les foudres et les louanges de la profession en imposant son style underground. En l'espace de deux ans, le label a réussi à démocratiser ses hits, comme le détournement de logos ou l'ultra oversize, s'imposant en tête des tendances par son insolente normalité. Preuve ultime du succès, la papesse de la mode, Anna Wintour, s'est même déplacée dans la cathédrale américaine de Paris pour admirer le défilé de la marque lors de la fashion week automne-hiver 2016 2017. Aux antipodes de l'exigence de savoir-faire artisanal exceptionnel qui caractérise la haute couture, la pâte de Demna Gvasalia et de son collectif de créateurs anonymes nous promet des surprises dans ce nouvel exercice.
Vont-ils prendre un virage créatif ? Réussiront-ils à exporter le streetwear sur les podiums stricts de la haute couture ? Il ne reste plus qu'à attendre la semaine du 3 au 7 juillet pour découvrir Vetements sous toutes les (hautes) coutures aux côtés J. Mendel, Yuima Nakazato, Francesco Scognamiglio et Iris Van Harpen qui ont également décroché leur ticket d'entrée dans ce cercle privé très prisé.

Vetements défilera pour la semaine de la haute couture © ImaxTree