Dior révise ses classiques

Rendez-vous avenue Montaigne pour une collection parfaitement maîtrisée.

Défilé Dior haute couture printemps-été 2012

 

Rendez-vous avenue Montaigne pour retrouver le berceau des collections de la maison de couture après quelques défilés au musée Rodin. Un cocon agréable, rassurant et idéal pour accueillir les nouveaux modèles haute couture, parfaitement dans l'esprit instauré par Monsieur Dior en son temps. Bill Gaytten, ancien bras droit de Galliano, réussit un exercice de style parfait, démontrant que même si les plus grands noms sont évoqués, il reste un sérieux prétendant au titre de successeur du couturier licencié. Dans une ambiance très 1950, les mannequins aux yeux de biche évoluent dans des modèles ceinturés à la taille où les jupes s'évasent et prennent du volume. Un sentiment de légèreté émane de ces jeux de transparence et de superpositions qui exaltent la féminité. La journée, la femme adoptent les motifs tantôt romantiques avec des roses qui fleurissent sur les jupes corolles, tantôt graphiques avec le pied-de-poule et les carreaux. Le soir, la femme Dior se glisse dans ses fameuses robes de bal où le spectaculaire trouve son essence. Nœud et volants, sequins et plumes... Rien n'est trop beau pour parer les princesses d'un conte de fée moderne. Mousselines et soies évanescentes épousent les silhouettes des mannequins. Le défilé s'achève sur une robe rouge et triomphante. Oui, la nouvelle collection Dior haute couture est un véritable succès !

 

 Voir les photos du défilé

 

 Voir aussi les looks beauté du défilé