Guide des pierres précieuses : caractéristiques et histoire

Diamants, saphirs, rubis ou émeraudes... Découvrez l'histoire des pierres précieuses qui ornent les superbes créations des grandes maisons joaillières.

Guide des pierres précieuses : caractéristiques et histoire
© 123 RF

Au royaume des gemmes, quatre têtes couronnées règnent. Le diamant, l'émeraude, le rubis et le saphir se distinguent des pierres fines ou anciennement pierres semi-précieuses (appellation interdite en 2002 pour sa connotation). Leur éclat, leur qualité et leur beauté font de ces quatre minéraux d'exception les chouchous des joailliers. Focus sur leurs particularités. 

Le diamant

L'éternel diamant est la pierre la plus vendue en France. Mais qu'est-ce qui fait sa valeur ?

©  Chatchai Chattranusorn / 123RF
  • Étymologie : le mot diamant vient du grec "adamas" qui signifie indomptable.
  • Couleurs : si le diamant blanc est le plus connu de tous, la star des pierres précieuses possède elle aussi sa palette de couleurs. Dans le registre des blancs seulement, il existe presque autant de nuances que de lettres de l'alphabet (D étant la plus immaculée et Z la plus riche en reflets jaunes). Brun, vert et même rouge, le diamant se pare de nombreuses teintes plus ou moins rares selon son historique chimique comme nous le détaillait l'expert Andrew Coxon, président du De Beers Institute of Diamond
  • Composition : il est composé de carbone pur cristallisé et se forme dans le cœur de la terre à des centaines de kilomètres sous nos pieds. Seul un cinquième des diamants bruts extraits des mines est de qualité suffisante pour être taillé et aboutir dans les vitrines d'un grand joaillier. Les grandes capitales de la taille du diamant sont Anvers, New-York, Johannesburg, Tel-Aviv et Mumbay.
  • Origines : initialement, les mines de diamant étaient toutes situées en Inde. Depuis le XVIIIe siècle, d'autres gisement ont été découverts, principalement en Afrique du Sud, au Canada ou encore au Brésil. Elle s'échange comme une monnaie dans les bourses d'Anvers, la capitale du diamant. Près de la moitié des diamants taillés vient du marché anversois. 
  • Valeur : elle est déterminée par ce que l'on appelle les quatre C, en anglais : "carat, clarity, colour & cut", autrement dit le poids, la pureté, la couleur et la taille. Certaines nuances colorées comme le rouge et le bleu sont très recherchées, quasiment autant que la pierre la plus pure. Il s'agit aussi de la pierre précieuse la plus dure : seul un diamant peut rayer un diamant, ce qui ne l'empêche néanmoins pas de se fendre en cas de choc important.
  • Taille : les tailleurs interviennent uniquement sur les plus belles pièces. Les modèles standard sont taillés automatiquement et le laser est utilisé pour rechercher les défauts des pierres. Le but de la taille est d'enlever le plus d'inclusions possibles à la pierre, ces petits défauts qui peuvent se révéler dangereux en cas de choc, s'ils sont trop profondément ancrés dans la pierre. Pour obtenir le maximum de brillance et de "vie", un diamant est taillé suivant certaines dimensions et proportions. Des dimensions qui varient d'ailleurs d'un continent à l'autre : les normes américaines et européennes diffèrent et la taille "idéale" sur le marché européen ne possède donc pas tout à fait les mêmes proportions que celle venant du marché américain.
  • Symbolique : symbole de l'éternité pour sa dureté exceptionnelle, cette pierre est souvent associée au mariage.

Le saphir

Symbole de fidélité, le saphir est la pierre aux mille couleurs par excellence...

© Ingemar Magnusson / 123RF
  • Étymologie : le nom de saphir provient de l'hébreu "sappir", qui signifie belle chose. Elle est mentionnée dans de nombreux textes depuis l'Antiquité. 
  • Couleurs : généralement bleu, il existe beaucoup d'autres couleurs de saphir, dépendant de la composition chimique de la pierre : jaunes, oranges, verts, etc... 
  • Composition : sa composition et sa dureté sont très proches de celle du rubis. Ils font tous deux partie de la famille des corindons. En fait, toutes les variétés de couleurs de corindons sont des saphirs, sauf le rouge qui est le rubis. Sans précision, quand l'on parle de saphir, on pense au bleu saphir, qui peut varier du bleu pâle au bleu-roi. En règle générale, plus le saphir est clair et de couleur vive, plus il est précieux.
  • Origines : ces pierres viennent du Sri Lanka, de Thaïlande, d'Australie et du Cambodge. Les plus beaux saphirs bleus sont produits dans les mines du Cachemire indien. Aujourd'hui, la plupart subit un traitement thermique pour obtenir une couleur plus belle. Sachez que ce procédé est courant et qu'il n'y a pas de différence de prix entre une pierre qui a été chauffée et celle non traitée.
  • Valeur : les saphirs les plus précieux sont de couleur bleu vif, les autres tons sont beaucoup plus abordables. À noter enfin que le saphir est la moins chère des pierres précieuses.
  • Taille : le saphir est souvent taillé en forme de coussin (une sorte de rectangle arrondi) ou en forme ovale. Certains présentent un phénomène "d'astérisme", qui laisse apparaître une étoile à six branches. Le saphir, ainsi appelé "étoilé", est alors taillé en cabochon, une forme qui permet de mettre en avant cette particularité optique de la pierre. Ces derniers sont très rares.
  • Symbolique : elle est symbolise la sincérité et la fidélité. C'est pour cette raison qu'elle orne souvent les bagues de fiançailles.

Le rubis

La plus précieuse et la plus rare des pierres a naturellement séduit les plus puissants des hommes.

© Ingemar Magnusson / 123RF
  • Étymologie : le rubis, du latin "rubeus", qui signifie rouge, est la plus chère des pierres précieuses en raison de sa rareté. Dans le monde minéral, la couleur rouge est en effet la plus rare.
  • Couleurs : toujours dans des tons de rouge, la couleur du rubis peut néanmoins varier de pourpre à légèrement marron. 
  • Composition : le rubis fait partie de la famille des corindons. Sa dureté est une des plus élevées après le diamant. Incolore à la base, il devient rouge au contact du fer et du titane.
  • Origines : les beaux rubis de plus de 5 carats sont rares. L'origine des plus belles pièces est une mine historique situé à Myanmar, en Birmanie. On en trouve aussi au Cambodge, en Thaïlande, en Inde, au Kenya... Le rubis se forme à une profondeur de 25 à 50 km. Les plus beaux ont pour origine des gîtes calcaires. L'autre origine naturelle du rubis est volcanique. La Thailande est le plus grand centre de vente de rubis : environ 80 % d'entre eux y passeraient à un moment ou un autre.
  • Valeur : la couleur est le premier critère de valeur du rubis. La couleur la plus appréciée est un rouge vif appelé "rouge sang de pigeon". Après la couleur, les autres facteurs affectant la valeur d'un rubis sont la grosseur, la pureté et la taille. La pureté est un facteur très important : plus un rubis est transparent et sans défaut, plus il est précieux. On dit du rubis qu'il est "la plus précieuce des douze pierres que Dieu créa". Le rubis parfait est si rare que les professionnels doivent ratisser le monde entier pour en dénicher.
  • Taille : le rubis est généralement taillé de façon ovale pour une meilleure transparence. Comme pour le saphir, il présente parfois une étoile à six branches. Ces rubis étoilés sont alors également taillés en cabochon.
  • Symbolique : le rubis est symbole de victoire, d'amour, de bonheur et de passion. Dans l'histoire, il a longtemps été réservé aux hommes de pouvoir : rois, sultans ou autres maharadjahs.

L'émeraude 

La pierre verte est la plus sensible et la plus difficile à tailler : c'est aussi ce qui fait son prix.

© Ingemar Magnusson / 123RF
  • Étymologie : émeraude vient du persan "cœur de pierre".
  • Couleurs : l'émeraude est un pierre précieuse à la tonalité stable : elle est toujours verte. 
  • Composition : l'émeraude appartient à la famille des béryls. Sa couleur verte est due à la présence de chrome.
  • Origines : historiquement d'Egypte, les émeraudes les plus grosses et les plus belles viennent d'Amérique du Sud, en particulier de Colombie.
  • Valeur : ce qui fait la valeur de l'émeraude, c'est sa couleur : plus le vert est vif et intense, plus l'émeraude est précieuse. L'émeraude est une pierre qui possède souvent des lacunes. Une émeraude sans aucune inclusion est rare. La présence d'inclusions enlève moins de valeur à la pierre qu'aux autres pierres précieuses, à condition qu'elle n'en altère pas la couleur. Bien entendu, comme pour les autres pierres, il faut s'assurer qu'elle ne comporte pas de fissures trop profondes, ce qui pourrait la fragiliser et la briser plus facilement en cas de choc.
  • Taille : l'émeraude est une des pierres les plus difficiles à tailler à cause de ces nombreuses inclusions. Elle est le plus souvent taillée de façon octogonale, avec quatre angles coupés pour la rendre moins sensible en cas de choc.
  • Symbolique : Son vert intense, qui rappelle les couleurs de la nature, en fait un symbole d'amour, d'espoir, de renaissance ou de jeunesse éternelle. En Égypte, les défunts portaient d'ailleurs souvent une émeraude autour du cou. C'est aussi la pierre favorite de Cléopâtre. La mythologie antique, elle, attribue l'émeraude à Vénus, la déesse de l'amour.

Voir aussi :