Une demeure d'exception depuis ses fondations

Si elle porte aujourd'hui les stigmates de son illustre propriétaire des années 90, la Villa jouit aussi de l'héritage de celui qui l'a faite construire : Adlen Freeman. Riche héritier, philanthrope curieux fasciné par Christophe Colomb, ce dernier s'est inspiré de l'Alcazar De Colon, à Saint-Domingue (érigé par le fils de l'explorateur) pour faire bâtir sa demeure en 1930. Il ramène même deux pierres de l'édifice colonial pour les y intégrer. Particulièrement entouré, il pense cette résidence comme un lieu d'hospitalité, où accueillir ses amis de passage. Les plus illustres figures de l'entourage de sa famille, dont Gandhi, ont l'honneur de toujours figurer en portraits en bas relief sur les murs des coursives. Le patio resté presque intacte offre un bon aperçu de l'allure initiale de la maison. 
©  Mitia Bernetel