Clarisse Virot Claris Virot, la griffe reptilienne tombe le masque

Clarisse Virot, créatrice éponyme de la marque montante d'accessoires en python, s'est prêtée au jeu de l'interview. L'inspirante frenchy nous a dévoilé l'univers de sa griffe Claris Virot, mais aussi l'ADN de son style. Rencontre avec une esthète vintage-rock aux choix très affirmés.

Elle aime le luxe, les belles matières et on la comprend ! Clarisse Virot est fascinée par les cuirs d'exception, les textures, la mode haut de gamme et son savoir-faire, mais aussi par la culture vintage. Outre la douceur qui se dégage de son joli minois, la créatrice globe-trotteuse a tout de son animal de prédilection, le python : un côté sauvage, libre et "brut". C'est donc très naturellement qu'avec les peaux de ce majestueux serpent - qui reste son unique matériau de création et l'ADN de sa griffe - Clarisse a déjà imaginé trois collections de sacs à main, chaussures et autres accessoires, tous réalisés avec le même soin, la même passion et la même excellence. Très entière, la jeune femme porte en elle une personnalité affirmée qui transpire dans ses choix artistiques pour un résultat qui a déjà trouvé sa clientèle mais aussi une vraie place dans l'univers du luxe et de la mode.
Après être tombée amoureuse des merveilles rock-retro signées CV, la rédaction a voulu en savoir plus sur la femme qui se cachait derrière cette marque. Interview.

Clarisse Virot, créatrice de la griffe 100% python Claris Virot © Claris Virot

Quel est le profil de femme pour qui vous créez vos sacs et accessoires ? A quoi ressemble la femme Claris Virot dans sa personnalité mais aussi physiquement ?
C'est une femme cosmopolite et contemporaine qui ne cherche pas à ressembler aux autres.  Elle aime son sac pour son look mais compte aussi qu'il soit pratique. Elle est naturelle et indépendante. Bref, un esprit libre. Je pense que chaque femme peut se reconnaître dans mes collections.

Y a-t-il un style vestimentaire préconisé pour porter des accessoires Claris Virot ?
Non, surtout pas. J'aime l'idée que ma cliente ait son propre style et qu'elle ne soit pas une suiveuse de tendances.

Avant de créer vos propres sacs et accessoires, quelles marques portiez-vous ? Quels sont vos créateurs fétiches ?
J'ai toujours aimé mélanger les marques de luxe avec des marques accessibles ou même Vintage. Vêtements ou accessoires, j'ai le même plaisir à dégoter une merveille tant aux Puces que chez Zara ou chez les créateurs. Je pense qu'un accessoire peut twister la tenue la plus simple.
J'aime les créateurs comme Isabel Marant, Raquel Allegra pour ses tie & die sur soie ou cachemire, Saint Laurent pour son style Rock. Mais ce qui est important pour moi c'est d'être confortable dans mes vêtements.

Les jeunes créateurs fourmillent sur Paris et dans le reste de la France. Comment faire pour se différencier de la concurrence ? Pour ne pas copier ou trop s'inspirer, même inconsciemment ?
C'est en partie pour cette raison que j'ai choisi de me focaliser sur ce cuir précieux qu'est le python, en en rajeunissent l'image et en la démocratisant. L'inspiration est un mécanisme magique qui nous permet d'être imaginatifs et créatifs, mais avec sa limite qui est le plagia. La mienne je la trouve dans la rue, dans les marchés aux puces ou dans des livres tels que "Sac à main vintage"  par Marnie Fogg qui m'a été offert lorsque j'ai décidé de créer ma marque.

Quel est le plus gros fashion faux-pas, selon vous, en matière de sacs, accessoires et chaussures ?
Il ne faut plus, à tout prix, essayer de coordonner les couleurs, comme il y a encore quelques années. De nos jours il ne faut pas avoir peur de mélanger différentes couleurs et imprimés. Ce que je déteste vraiment c'est le coté bling bling de certains accessoires.

Quel est votre discours concernant votre utilisation du python, aujourd'hui controversée au même titre que la vraie fourrure ? Quels sont vos arguments envers vos détracteurs ?
Je respecte les choix de ceux qui refusent de porter de la vraie fourrure et autres cuirs naturels. Cependant, la peau de python est un cuir comme les autres. Je souligne que nos produits sont importés en conformité avec les lois internationales qui protègent les espèces menacées et en particulier la convention de Washington.

 

Et vous Claris, parlez-nous un peu de votre look !

Quelle est votre tenue représentative, votre "uniforme type" du quotidien ?
J'aime l'idée de me réinventer chaque jour en fonction de mon humeur. Je n'ai pas vraiment d'uniforme, j'aime suivre mon inspiration du moment.

Quels sont vos 5 basics vestimentaires ?
Un jean, des boots confortables, une chemise blanche, une veste et bien sûr mon sac en python.

Etes-vous plus robe ou pantalon ?
Pantalon, je garde les robes pour les occasions spéciales.

Quelle est la tenue que vous n'avez finalement pas du tout assumé de porter dans le passé ? Votre fashion faux-pas à vous ?
En général je ne sors pas si je n'assume pas ce que je porte. C'est plus avec mes cheveux que j'ai fait des erreurs, à les vouloir frisés quand ils étaient raides ou noir corbeau alors que j'avais des mèches blondes. Erreurs de jeunesse. J'ai compris avec le temps que plus on reste naturel, mieux c'est.

Si vous ne deviez retenir qu'une pièce de votre dressing, ce serait laquelle ?
Un  vieux pull en cachemire très doux pour mes journées relax'.

Claris Virot collection printemps-été 2016 © Claris Virot
Claris Virot collection printemps-été 2016 © Claris Virot
Claris Virot collection printemps-été 2016 © Claris Virot
Claris Virot collection printemps-été 2016 © Claris Virot