Dubaï, luxueux paradis artificiel

Bien qu'elle n'en soit pas la capitale, Dubaï est de loin la ville la plus connue des Emirats Arabes Unis. Entre des tours toujours plus hautes et des palmiers, entre modernité et traditions, cette métropole est d'une singularité rare. La rédaction s'est rendue sur place : reportage dans une cité artificielle qui brille par son luxe.

Au cœur du Golf Persique, frontalier avec la conservatrice Arabie Saoudite et proche du restrictif Qatar, se situe l'Etat fédéral des Emirats Arabes Unis, un très récent groupe de sept émirats fondé en 1971. Au milieu des peu connus Ajman, Fujaïrah, Ras el Khaïmah, Oumm al Qaïwaïn et Charjah, on trouve Abou Dhabi, émirat et capitale fédérale dont le nom est beaucoup plus populaire, et Dubaï, capitale éponyme de son émirat, qui reste la ville la plus important de tout l'Etat fédéral.
Façonnée de toutes pièces entre mer et désert, cette ville champignon s'est fait connaître mondialement surtout pour ses colossaux et très coûteux projets architecturaux  érigés pour accueillir une richissime élite internationale. Entre son auto-proclamé 7 étoiles au sein du Burj Al Arab, sa tour Burj Kahlifa la plus haute jamais construite, sa "petite Venise", sa piste de ski couverte, son Dubaï Mall, plus grand centre commercial au monde et ses très célèbres îles artificielles The Palm et The World, Dubaï aime briller, sortir du lot, faire toujours plus que les autres et étaler autant que possible ses richesses. Un côté "bling" qui saute aux yeux quand on débarque dans cette ville où les hôtels de luxe et les cliniques de chirurgie esthétique sont aussi nombreux que les boulangeries en France. C'est en grande partie pour cette facette ostentatoire que ce très puissant acteur du tourisme haut de gamme est réputé aux quatre coins du globe. Et quand on ne pense pas à Dubaï comme à une destination exubérante où le faste est partout, on a tendance à l'assimiler au reste du Moyen-Orient, en multipliant les amalgames religieux  et en voyant cette ville - certes majoritairement musulmane - comme une destination hostile aux libertés des femmes, très fermée et très conservatrice, imperméable aux mœurs occidentales.
Il est donc important de se rendre sur place pour découvrir que Dubaï, aussi récente et opulente soit-elle, compose avec une grande ouverture d'esprit entre modernité et traditions, accueillant un nombre impressionnants d'expatriés, ce qui en fait une métropole riche, riche de découvertes, de diversités culturelles et d'inspirations éclectiques. Suivez la rédaction dans son exploration du plus démesuré des "parcs d'attractions" pour milliardaires. Bienvenue à Dubaï, la ville de "toujours plus" !

Et pour découvrir notre reportage lors d'un safari 5 étoiles dans le désert de Dubaï, c'est par ici !