Chanel défilé croisière 2016/2017, le show cubain

Escale au cœur de la plus singulière des îles des Caraïbes pour la croisière 2016/2017 de Chanel. Un défilé élégant et moderne infusé des codes colorés de La Havane.

© Chanel

Karl Lagerfeld a fait voyager la maison Chanel au delà de ses espérances. Après avoir fait escale en Corée du sud pour sa croisière 2015/2016, c'est à la culture caribéenne de Cuba que le créateur a décider de confronter la maison. Et c'est exactement le récit de cette découverte qu'il a conté à ses invités, dévoilé sur les posts Instagram des happy few conviés.
Stella Tennant, allure froide, élégance d'antan et androgynie effrontée, pose le décor en ouvrant le show. Le noir et blanc et de mise pour cette immersion en douceur qui se régale des codes de l'élégance années 50, vestes et chemises, pantalon à pinces amples et panama soulignant un regard mystérieux. Rapidement, la féminité reprends le dessus dans des pans de tulle volatile et des chemisiers et jupes en transparence. Palmes et autres feuillages annoncent un nouveau virage plus organique, dans des matières tissées, aux tons nature et aux silhouettes contemporaines. La femme Chanel à Cuba évolue avec le temps et s'illumine en couleurs. Bientôt, les références à la charmante désuétude du lieu se multiplient. T-shirts imprimés de réclames passées, motifs voitures américaines cubaines, jeans délavés et cuirs usés dessinent un vestiaire douceâtre aux accents pop. L'homme, très présent lors du show, la joue aussi chic ou urbain, classique ou contemporain. Mais il laisse place au final à la féminité sophistiquée de Chanel version Karl Lagerfeld, dans un bouquet de petites robes colorées précieuses qui font son succès. Une croisière dans le temps et sous le soleil pour laquelle on embarque volontiers.