Julien Fournié

"C’est l’histoire d’une femme qui attend les douze coups de minuit pour sortir rejoindre son amant, sa soirée et se faire peur… C’est la balade de nuit, au clair de lune, dans un hiver glacial, d’une Parisienne chic dans les rues de la capitale".

Dans cette collection "Première Nuit", Julien Fournié a créé un univers résolument "dark" emprunt des années 30 hollywoodiennes (avec une grosse touche parisienne), où, au fil du défilé, l’ambiance devient de plus en plus dangereuse. L’aspect romanesque côtoie celui des films fantastiques d’épouvante rétro, le gothique flirte avec les années folles. "Je suis très dark en hiver, j’aime bien me faire peur…" nous avoue Julien.

Pour ses inspirations culturelles toujours très riches, Julien Fournié nous parle du film La Nuit fantastique de Marcel L’Herbier sorti en 1942. Il s’agit d’un film en noir et blanc avec des filtres étoiles où tout scintille, mais de façon ténue : une ambiance magique qu’a voulu recréer le couturier sur son show automne-hiver 2015-2016.

"Première Nuit" c’est donc l’esprit des femmes retro des années folles, version tapis rouge, de Louise Brooks à Ginger Rogers, en passant par les sœurs Mitford a l’origine de tout un mythe, mythe qui fascine notre fashion designer très inspiré par cette saison de grand froid : "J'adore l’hiver, c’est mon obsession !".

Organza, mousseline, broderies qui scintillent comme dans une nuit fantastique… de nombreux matériaux et techniques ont été employés pour parvenir à faire ressentir cet univers, cette atmosphère bien particulière.

Beaucoup de dentelles sont présentes dans cette collection, notamment pour la confection d'une sublime robe où la dentelle est entièrement brodée de sequins, grâce au partenariat de la maison Fournié et de la maison Sophie Hallette, spécialiste historique de l’art de la dentelle et du tulle en France. Cette dernière a généreusement offert de très belles et nobles matières au couturier, ce qui a permis la confection de silhouettes absolument incroyables sorties tout droit d’un monde féérique très haute couture.

Les silhouettes "Première Nuit" de Julien Fournier, tout droit sorties d'un film d'épouvante rétro  © imaxtree.com

 

Sommaire