En savoir plus

Partager Nouveautés bijoux : on cultive la perle ! sur

On les aime pour leur brillance, leur douceur et leur délicatesse : les perles sont de véritables petits trésors connus depuis l'Antiquité, et qui servent depuis toujours à confectionner de sublimes parures. On les connait surtout blanches, sur des colliers ou en simples boucles d'oreilles, mais elles peuvent aussi prendre une teinte crème ou rose, ou encore jaune verte, marron, noire selon leur origine... Perles d'Akoya, d'Australie, des Mers du Sud, de Tahiti... Il en existe une multitude pour faire le bonheur de toutes les élégantes en quête de bijoux uniques et précieux. Et combler toutes les bourses. On les retrouve plus que jamais au cœur des nouveautés joaillières automne-hiver 2013-2014 : de Chanel en passant par Dior ou Poiray, les grandes maisons les utilisent pour des créations tout en délicatesse et toujours plus originales.

D'où viennent ces petits trésors ?
A la base, ce sont de petites billes, généralement de couleur blanche, créées par certains mollusques, le plus souvent, les huîtres. Lorsqu'un objet irritant passe à l'intérieur de la coquille, l'animal réagit en entourant l'objet d'une couche de carbonate de calcium sous la forme d'aragonite ou de calcite. Ce mélange, c'est la nacre, celle qui fera toute la beauté de la perle, plus elle sera épaisse. La valeur d'une perle se détermine par sa brillance, sa couleur, sa taille mais aussi sa symétrie. Autrefois, uniquement obtenues par le fruit du hasard, les perles font aujourd'hui l'objet d'une culture, mise au départ par les Japonais au début du XXe siècle. Depuis, le secret de leur technique s'est répandu dans tous les archipels du Pacifique et la Polynésie française est maintenant le principal producteur.