Lorafolk, une ligne désinvolte et attachante

Laura Foulquier crée des robes de mariée sur mesure. Son savoir-faire artisanal pour des finitions haute couture font rêver. Au cœur de Paris, Lorafolk sublime les futures mariées à l'esprit bohème et chic.

La Mariée Lorafolk, sous influence Art déco

Lorsqu'ils lancent la marque en 2011, Laura Foulquier et Quentin sont déjà bien armés. Elle est formée au métier de styliste modéliste, a fréquenté la mythique Saint Martins School of Art de Londres et s'est exercée dans des Maisons parisiennes de prestige. Lui est initié à la fameuse discipline de l'Atelier de Sèvres et est diplômé en droit boursier. Ensemble, ils cultivent une vraie curiosité pour les matières du passé, avec une préférence pour la période Art déco, où la robe, fluide et virevoltante, marque la taille et dessine la silhouette. Pour eux, la robe de mariée est à la fois épurée et désinvolte. Si la Maison remet au goût du jour la dentelle de Calais et renouvelle une broderie spécialement imaginée pour la marque, c'est pour mieux répondre aux battements du cœur de la femme moderne.

 

Une confection à l'ancienne

Si Laura excelle dans les tissus d'exception, Quentin a le souci du détail. Dans son unique atelier, au cœur de Paris, la Maison propose deux collections par an. On y travaille à l'ancienne, généralement sur commande, alors on produit en nombre limité des pièces numérotées. Entre les mains expertes de l'unique ouvrier, le vêtement Lorafolk raconte toujours une histoire humaine hautement mûrie. Cet amour de la singularité explique pour beaucoup le succès de cette marque décidément attachante, distribuée dans cinq points de vente en France : Paris, Bordeaux, Lyon, Montpellier, Toulouse, mais aussi à Bruxelles et à Londres.

 

  • Showroom : 10 rue Beauregard, 75002 Paris.
  • Site lorafolk.com

Actualités

Dossiers