Raid des Alizés : elles ont grimpé la Montagne Pelée

Deux derniers jours du Raid des Alizés : les filles ont fait l'ascension du volcan martiniquais. Ensuite, elles ont franchi la ligne finale d'arrivée.

Raid des Alizés : elles ont grimpé la Montagne Pelée
© Raid des Alizés

Vous connaissez l'histoire de la montagne Pelée ? Le volcan martiniquais, toujours actif aujourd'hui, a fait éruption en 1902 provoquant la plus grosse catastrophe volcanique du 20ème siècle. Comme les politiques ont refusé de faire évacuer les alentours, 30 000 personnes ont péri.

C'est grâce à Kareen, du Comité Martiniquais du Tourisme, co-organisateur du Raid des Alizés, que la course prend un sens historique (et dramatique), en plus de son aspect sportif. Les filles sont donc parties pour "1200 mètres de dénivelé positif" sur 17 kilomètres. En traduction, ça donne : c'est beaucoup et ça monte fort. Sous 35 degrés et par 70% d'humidité, tant qu'à faire... Même nos voitures en ont bavé pour grimper… Comment s'est terminée l'étape ? Dans la magnifique distillerie de rhum Depaz.

J'ai crevé au 3ème kilomètre

Cap au Sud pour la dernière journée ! Au programme : l'épreuve d'orientation à vélo. Je les entends encore me dire hier soir : "Ça va, c'est une promenade de santé à côté de ce qu'on a fait aujourd'hui". Elles avaient radicalement changé d'avis en arrivant ce midi sur la plage de Sainte-Anne. Justine, de l'équipe 22, me raconte : "J'ai crevé au 3ème kilomètre, Pauline au 4ème. Au 5ème, le vélo de Maëva a rendu l'âme." L'équipe mécanique ? "Elle se trouvait au 11ème kilomètre. On a quasiment tout fait à pied." D'énormes épines ont achevé de nombreux vélos sur l'épreuve.

Pour sa part, l'équipe 65 raconte après coup : "Nos vélos avaient tenu le choc. On a croisé une équipe qu'on aime bien, qui tenait beaucoup à son classement. Elles étaient en pleurs parce que leurs vélos étaient morts. Du coup, on leur a donné les nôtres et on a fini à pieds pour qu'elles gardent un bon chrono." Je vous épargne le speech sur la solidarité, je pense que cet exemple parle de lui-même.

Quoi qu'il en soit, les filles ont toutes fini le raid ce 19 novembre. Fatiguées, certes, mais héroïnes de leur course. Sur la ligne d'arrivée, la musique est à fond, Steve les acclame au micro et toutes les Alizés sont réunies pour applaudir les dernières coureuses. Les gagnantes ? L'équipe 18, "Les sapeuses", femmes sapeurs-pompiers ! Bravo à toutes.

Lire aussi :