Raid des Alizés : jour 1, ramper dans la mangrove

Premier jour du Raid des Alizés en Martinique : les filles ont rampé dans la mangrove. Et ce n'était qu'un avant goût de ce qui les attend. Restez connectées !

Raid des Alizés : jour 1, ramper dans la mangrove
© Raid des Alizés

Premier jour en Martinique sur le Raid des Alizés. On est arrivées la veille de nuit. On s'est installées dans la centaine de tentes 2 secondes du bivouac, et toutes ruées sur les 10 douches disponibles. L'eau était froide et un cafard a créé la panique générale, mais à minuit tout le monde dormait. Il était pour nous 5h en France.

Le réveil a sonné cinq heures plus tard. Ou plutôt, la musique de James Bond à 120 décibels nous a réveillées d'un bond. Dans le mégaphone, le coach Steve chantonnait "Debout les Alizés ! Finie la grasse mat' !" 300 petits déjeuners plus tard, un lever de soleil incroyable sur la bananeraie où s'est posé le campement, on est montées dans des grands bus avec aucune idée de la destination.

Tout est surprise dans le programme de la journée. La distribution de gilets de sauvetage donne une petite idée du thème. 74 canoë-kayaks sont mis à l'eau pour une traversée jusqu'à une île voisine. Les filles tracent jusqu'à la terre ferme. Là, un panneau indique : "Terrain militaire, défense d'entrer". Ça annonce la couleur.

Tarzan et Jane dans la mangrove

"Oh , t'as vu comme c'est beau ? Tu me prendrais en photo devant le palmier ?" Les filles s'extasient sur le paysage. Quand Steve reprend le micro et hurle : "Toi ! T'arrête de sourire et t'avances. On est pas chez mamie ici." Le camp militaire prend tout son sens.

Les filles vont devoir se jeter à l'eau tout habillées pour un parcours d'obstacles. Et ramper dans la mangrove. Vous voyez de quoi il s'agit ? Pour le récap : un espace tout ce qu'il y a de plus hostile, qui sent fort le souffre, d'où sortent des centaines de crabes, araignées et autres bêtes à pattes. Le tout inondé de boue, d'eau et de lianes. Cela dit : jouer à Tarzan et Jane a eu l'air de beaucoup les amuser. Et elles ont cartonné !

Fin de l'épreuve, j'en entends discuter : "Franchement, ça va ! Le niveau est cool." Attendez donc de voir demain…

Lire aussi :