Pauline, la fierté de son île

Pauline en plein entraînement

Pauline, opticienne de 26 ans. Originaire de Martinique, elle est amoureuse de mon île. Travailleuse et passionnée, quand Pauline veut quelque chose, elle se donne à fond et notamment dans sa nouvelle addiction :  la course à pied.
 

Le Journal des Femmes : Qu'est-ce qui te tente dans cette aventure ?

Pauline : J'ai déjà participé à la 1ière édition du Raid l'année dernière. J'en garde le souvenir d'une aventure sportive mais surtout humaine, fabuleuse. Il était évident pour moi de m'y réinscrire.

Ce qui m'attire avant tout c'est le défi sportif où sur plusieurs jours, il faut se dépasser sur différentes épreuves, supports et milieux. De plus, l'immersion en pleine nature dans des lieux parfois inconnus et sauvages, est une expérience incroyable. La vivre en équipe la rend encore plus forte et inoubliable. Qui ne serait pas attiré par cela ? 

Que vas-tu regretter le plus ?

Prendre une douche en pleine nature avec de l'eau froide ne me gêne pas, les bivouacs non plus. Mon corps courbaturé va rêver d'un bon matelas. En réalité, ce qui va vraiment me manquer, c'est le confort de " vraies " toilettes.

Comment se déroule ta préparation ?

Nous sommes très bien encadrées à ce niveau-là. L'équipe bénéficie d'une préparation physique avec une super coach (Sabrina de Madin'Form) mais également d'une préparation mentale avec Performance Mentale 972. En ce qui concerne les sorties natures, nous recevons plein de conseils d'experts comme c'est notamment le cas avec Richard, champion  de VTT de Martinique.

Vous imaginez donc bien que la préparation est très intense. C'est boulot, sport, dodo et on recommence. Heureusement, j'ai un soutien sans faille de la part de mon chéri, ma famille, mes amis ainsi que mes collègues.

Quel est ton sentiment actuel ?

Je suis impatiente ! J'ai hâte de concrétiser tout ces mois d'entraînement. J'ai une énorme pensée pour ma coéquipière Brigitte qui ne sera pas avec nous physiquement mais dans un coin de ma tête et de mon cœur. Je n'ai pas d'appréhension particulière. Notre équipe est sur la même longueur d'onde, je sais qu'on va tout donner tout en s'éclatant et j'ai hâte.