"Sur les pas de Van Gogh" à Auvers-sur-Oise: une visite (impressionniste) s'impose

Mercredi 29 juillet 1890 mourait Vincent Van Gogh dans une petite auberge d’Auvers-sur-Oise. Pour les 125 ans de sa disparition, un hommage est rendu au peintre impressionniste néerlandais à travers une manifestation organisée par la ville, "Sur les pas de Van Gogh". Quand une petite commune d’Ile-de-France devient un véritable musée à ciel ouvert…

© Institut Van Gogh

C’était il y a 125 ans. Le 29 juillet 1890, Vincent Van Gogh se suicide, à l’âge de 37 ans.  A Auvers-sur-Oise, où l’artiste néerlandais a vécu, la commémoration est de rigueur : c’est dans cette petite commune française du département du Val-d’Oise que Van Gogh, au sommet de sa maîtrise artistique, réalise en moins de cinq ans les œuvres qui le rendront célèbre. Auvers lui permet de trouver de la verdure, des champs de blé à perte de vue et la compagnie d’autres peintres. C’est également ici que cet artiste brillant, mais tourmenté, mettra fin à ses jours, dans la petite chambre de l’Auberge Ravoux (dite "Maison de Van Gogh") après s’être tiré une balle dans la poitrine, au milieu des champs. Pour se libérer d’une vie qu’il décrit comme étant "attaquée à la racine même".

Auvers-sur-Oise, c’est une ville chargée d’Histoire… et d’histoires.C’est à Auvers-sur-Oise que le vent souffle sur les "Champs sous un ciel nuageux", c’est à Auvers-sur-Oise que l’ "Eglise Notre Dame" sonne l’heure, c’est à Auvers-sur-Oise que l’on peut se recueillir sur les tombes jumelles des frères Van Gogh. 
Et c’est pour toutes ces raisons que les Auversois entendent rappeler que, bien que Vincent Van Gogh ait connu, en 37 années de vie, 38 adresses différentes (en France, mais aussi aux Pays-Bas, en Belgique ou encore au Royaume-Unis), cette petite commune de la région Ile-de-France revêt une importance particulière pour l’artiste. Un artiste venu y trouver du calme et de l’inspiration après une période d’instabilité mentale, et qui sera finalement rattrapé par ses vieux démons.
"Van Gogh a été un modèle européen. Un des premiers à voyager sans cesse pour nouer des amitiés et trouver l'inspiration dans d'autres pays. Le 125e anniversaire de son décès est l'occasion rêvée de rappeler qui il était et ce qui le rend à ce point exceptionnel", a déclaré Alex Rüger,  directeur du Van Gogh Museum, à l’occasion de la dernière commémoration de sa mort.  
Jusqu’au 20 septembre 2015, il est ainsi possible de voguer sur "Les pas de Van Gogh" à travers toute la ville : visiter L’Orangerie du Château d’Auvers et son exposition fascinante pour découvrir les différentes facettes de ce personnage hors du commun, se promener au Musée Daubigny pour découvrir la vision de trois cinéastes (Minnelli, Kurosawa et Pialat) sur l’artiste et sur l’homme, ou même fouler le sol de l’Auberge Ravoux,  où l’âme du peintre vibre pour l’éternité. Un magnifique chemin de croix.

"Il y a beaucoup de bien-être dans l’air", avait écrit Vincent Van Gogh sur Auvers-sur-Oise à son frère Théo. Et on ne peut qu’approuver.

 Champs de blé à Auvers, a inspiré le tableau "Champs sous un ciel nuageux"© Crédit Erik Hesmerg
Chambre n5 de l'Auberge Ravoux © Institut Van Gogh

 

Voir aussi :