Adeline Fiani, une femme libre de ses Désirs d'Orient

Adeline Fiani est directrice générale et gérante de l'agence de voyage KTS et Aya Désirs d'Orient. Passionnée par la culture orientale, cette chef d'entreprise nous parle de son parcours atypique et de ses coups de cœur d'ici et d'ailleurs.

© Adeline Fiani

L'agence de voyages Aya Désirs d'Orient est née d'une histoire familiale, passionnelle et fusionnelle, celle d'Adeline Fiani, de son père et de ses frères et sœurs. Originaire du Liban, le père d'Adeline a mis un point d'honneur à transmettre son goût des voyages à ses enfants. C'est chose faite ! Tous travaillent dans l'entreprise Aya Désirs d'Orient et vivent à l'étranger. Seule Adeline Fiani est restée à Paris pour gérer le siège français avec un savoir-faire unique, après des années sur le terrain. 
Le point de départ de l'agence était de faire découvrir l'Orient autrement, avec ses splendeurs et ses contrastes. Aujourd'hui, l'entreprise projette de partir beaucoup plus loin et d'ouvrir ses horizons.
De l'Egypte aux Maldives, en passant par le Liban, les Emirats arabes unis, l'Arménie et le Sri Lanka, Adeline Fiani est à la tête d'un large panel de séjours, combinés et circuits préparés ou sur-mesure pour ravir de nombreux clients dans l'attente de nouvelles destinations.

Adeline Fiani © Adeline Fiani

Pouvez-vous me présenter votre agence de voyages ?
Il s'agit d'un groupe familial. KTS Voyages a été créé en 1958 par mon père. Puis, Aya Désirs d'Orient, un département tour operating de KTS, a vu le jour en 2006. Mes frères et sœurs se sont aussi lancés dans l'aventure. Ce projet a été une passion dès le début.

Quelles en sont les spécificités ?
Nos bureaux sont aussi sur place et nous avons toutes les prestations à notre noms (bus, taxis, etc.). C'est un avantage immense quand on gère une agence de voyages. Nous sommes originaires du Moyen-Orient et par conséquent connaissons très bien notre sujet et savons de quoi nous parlons. Nous avons les meilleurs conseils en la matière. Nous sommes des spécialistes de l'Orient ! Nous travaillons sur tous les fronts et faisons aussi découvrir la France au Qataris.

Quel bilan faites-vous de tout ce travail accompli ?
Après 27 ans de carrière, je peux dire que je suis satisfaite et fière de ce que nous avons réalisé. Aujourd'hui, nous avons une réputation. Nous avons acquis un vrai savoir-faire en terme de voyages et dans nos prestations.

Quel est votre prochain projet ?
Nous voulons étendre nos prestations en Amérique du sud et en Asie.

D'où vient votre passion pour les voyages ?
Mon père a toujours été dans le secteur du tourisme. J'ai beaucoup voyagé quand j'étais jeune. Avec mes frères et sœurs, nous passions notre temps à surveiller les touristes. Nous étions déjà dans le bain. Et puis, nous avons voulu découvrir de nouvelles destinations.

Quel a été votre parcours d'étudiante ?
J'ai d'abord fait une école d'art et j'ai vite compris que je n'étais pas faite pour ça. La guerre a éclaté au Liban et nous a obligés à fuir. Je me suis lancée dans un simple BTS Tourisme.

Et vos débuts professionnels dans le tourisme ?
Après mes deux années de BTS, j'ai retrouvé mon père pour lancer une agence. Nous avons ouvert un plateau d'affaires et notre but était de faire découvrir l'Orient et les îles pour le côté attractif, aves les Seychelles, les Maldives. 

Comment vous-êtes-vous affirmée dans le secteur du tourisme en tant que femme ?
Ce qui est vraiment compliqué, c'est de diriger des hommes en étant une femme et surtout les hommes orientaux. Ils ont beaucoup de mal à concevoir qu'une femme peut être à la tête d'une entreprise. Pour l'anecdote, on m'a souvent demandée quand j'arrivais devant des hommes, "Bonjour Madame, où est votre directeur ?" Il faut toujours être sur la défensive et ne rien lâcher.  

Un pays que vous affectionnez particulièrement ?
Je suis très attachée au Liban. Il y a toujours quelque chose à découvrir. Il y a tout : la mer, la montagne, un mélange de cultures. C'est un pays qui n'a pas tant changé, même après la guerre… L'Orient de manière générale est très intéressant. Il faut le voir comme une page blanche, un désert, où tout a été dessiné, puis construit. Ce concept est unique et il faut le découvrir !

  • Adeline Fiani / Aya Désirs d'Orient et des Iles
    49 rue des Mathurins 
    75008 Paris

Vous pouvez contacter l'agence au 01 42 68 68 06 et vous rendre sur le site internet pour découvrir toutes les possibilités de voyages en Orient et la dernière offre pour partir à la conquête de l'Ouest américain.