"La Rue des allocs" : les épisodes maintenus malgré un drame

TÉLÉVISION - Les épisodes 3 et 4 de la série documentaire controversée "La Rue des allocs" seront diffusés le 17 novembre dès 21h sur M6. De quoi faire rager les Amiénois après une demande de report exceptionnel de diffusion.

© Capture écran M6 Rue des Allocs

Le nouveau programme La Rue des allocs lancé en août 2016 ne fait pas que des heureux. Si dès la première diffusion, la série documentaire a divisé les esprits, elle est désormais touchée par un fait divers qui assombrit un peu plus le tableau. 

La Rue des allocs aura fait parler d'elle. Lors de la première diffusion, la nouvelle émission de M6 partageait déjà les téléspectateurs entre l'efficacité d'un programme qui dérange et la mauvaise image renvoyée de la ville d'Amiens. Planté dans le décor pittoresque du quartier de Saint-Leu, le documentaire filme le quotidien précaire de ses habitants et certaines associations comme la Fédération Nationale des associations d'accueil et de Réinsertion Sociale se sont indignées et ont interpellé le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel pour "programme stigmatisant et honteux face à la détresse sociale."

Pour les prochains épisodes, c'est la maire d'Amiens, Brigitte Fouré, qui monte au créneau. Le 3 novembre, l'incendie d'une maison a tué ses quatre propriétaires dont deux jeunes enfants. Ce drame a poussé Brigitte Fouré à solliciter la déprogrammation de La Rue des allocs, dont la diffusion est prévue le 17 novembrepar respect pour les victimes et les habitants encore sous le choc. Une requête que la chaîne a balayé d'un revers de main : "La famille victime de ce drame n'apparaît jamais dans le documentaire [...] Mais nous mesurons l'émotion et diffuserons un message en hommage à la famille" a justifié Matthieu Bayle, directeur des programmes externes. Ce à quoi la maire a rétorqué : "C'est rajouter du malheur au quartier qui souffre depuis août d'une mauvaise image [...] Je regrette cette décision, mais elle ne m'étonne que modérément. Cette émission est racoleuse et peu respectueuse des personnes". Le ton est donné.