Irresponsable : une série attachante

OCS Signature présente sa première série française : "Irresponsable". L'histoire d'un trentenaire dont la vie bascule du jour au lendemain quand il apprend qu'il est père d'un ado de 15 ans. Une sitcom de 10 épisodes qu'on se plaît à regarder.

© Tetra Media Fiction / La Pépinière

"L'adolescence est un cap difficile surtout quand on est adulte" : telle est l'entrée en matière de la nouvelle série française d'OCS, Irresponsable. Une affiche et un credo qui en disent long sur cette série générationnelle. Le créateur Frédéric Rosset (issu de la Fémis, l'école nationale supérieure des métiers de l'image et du son) et le réalisateur Stephen Cafiero traitent avec humour tendre du passage difficile de l'adolescence à l'âge adulte, un moment délicat dans la vie qui parle au plus grand nombre.
Le pitch : Julien (Sébastien Chassagne), la trentaine, revient vivre chez sa mère. Il n'ose lui avouer qu'il a perdu son job et son appartement. Le combo... perdant. Maladroit et fringué comme un ado de 15 ans, Julien semble décidé à rester indéfiniment dans sa chambre d'enfant avec sa mère (Nathalie Cerda), jusqu'au jour où il recroise Marie (Marie Kauffman) son amour de jeunesse. Après un début de dîner avorté au restaurant asiatique du coin, Marie lui annonce qu'il est père de Jacques (Théo Fernandez), un enfant de 15 ans. C'est alors que tout bascule...

Une "dramédie" 
Partagée entre humour et drame, la série ne tombe jamais dans la lourdeur – sauf peut-être celle des passages trop récurrents de fumettes... Sébastien Chassagne (Eden) et Théo Fernandez (Les Tuches) forment un duo complice. Plus ami-ami que père-fils, les deux comédiens témoignent très justement de la difficulté pour un paternel d'imposer son autorité. Irresponsable ne tombe ni dans le pathos, ni dans la farce et c'est pour ça qu'on l'aime. Bien que le drame soit timide dans les premiers épisodes, l'intrigue progresse et devient de plus en plus dense au fil de l'histoire. Avec des épisodes de 26 minutes, Irresponsable est une comédie réussie agrémentée de situations dramatiques bien senties – plus ou moins cocasses lorsque l'excellente Nathalie Cerda surprend son fils en pleine action de... masturbation. Son format est sympa et encore peu utilisé en France où d'autres séries comme Fais pas ci, fais pas ça qui privilégient le 50 minutes.

Un cadre inédit
La plupart du temps, les séries françaises s'attachent à montrer des décors familiers du public. De la vie parisienne hyper centrée aux grandes villes de province, peu de réalisateurs misent sur la banlieue. Irresponsable plante son décor à Chaville dans les Hauts-de-Seine. Réalisé par le groupe Tetra Media Fiction à qui l'on doit Un Village français ou Les Hommes des l'ombre, la série est originale par son cadre spatial. Ville et campagne à la fois, cela donne des situations plutôt hilarantes et très réalistes comme lorsque Julien attend désespérément le RER à la station Versailles, rive droite. Frédéric Rosset a justement déclaré au Festival Séries Mania : "Ayant grandi en banlieue, j'ai voulu retrouver ce que j'avais vécu étant jeune."

La monoparentalité
L'héroïne féminine Marie, interprétée par Marie Kauffman, est une mère célibataire. Tombée enceinte à seulement 15 ans, elle a été contrainte d'abandonner ses ami(e)s, son école et son amoureux pour satisfaire ses parents catholiques qui l'ont empêchée d'avorter. Irresponsable aborde la difficulté d'être seule dans une société où le couple demeure le pilier de l'éducation. Marie a délaissé sa vie de femme au profit de sa responsabilité de mère, alors quand Julien refait surface, Marie décide de vivre sa vie comme elle l'entend et de se demander ce qu'elle désire vraiment. Un portrait de femme intéressant et complexe.

Irresponsable sera diffusé à partir de 22h30 lundi 20 juin sur OCS City et les 10 épisodes seront disponibles en intégralité sur OCS GO

Bande-annonce d'Irresponsable, OCS Signature :


Synopsis : À 31 ans, Julien est loin d'être un adulte responsable : sans emploi, ni argent, il est contraint de retourner vivre chez sa mère, dans sa ville natale. Là, il tombe par hasard sur Marie, son premier grand amour d'adolescent qui avait à l'époque disparu du jour au lendemain, sans explications. Elle lui annonce qu'elle a un fils. Jacques. Il a 15 ans. Et Julien est son père… Une fois le choc passé, Julien se met en tête d'avoir un rôle à jouer dans la vie de Jacques. Mais devenir père n'a rien de facile quand on se comporte soi-même comme un adolescent en crise…

Irresponsable OCS Signature © © Tetra Media Fiction / La Pépinière