Cyril Hanouna se fait (encore) taper sur les doigts par le CSA

"Touche pas à mon poste" est une fois de plus dans le viseur du Conseil Supérieur de l'Audiovisuel. En cause ? Le comportement de l'animateur Cyril Hanouna lors de la fameuse gifle de JoeyStarr sur Gilles Verdez.

© IBO/SIPA

Ce n'est pas la première fois que le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel (CSA) met en garde Cyril Hanouna et toute l'équipe de Touche pas à mon poste. Début mai, il avait déploré le comportement des animateurs de l'émission de D8 avec l'histoire du bol de pâtes versé dans le caleçon de Matthieu Delormeau. Jamais deux sans trois, le CSA a de nouveau notifié son mécontentement au show déjanté.
Le conseil est revenu sur le prime du 19 avril 2016 lorsque Gilles Verdez, déguisé en livreur de pizza, est allé dans la loge de JoeyStarr – alors coach du télécrochet Nouvelle Star – et qu'il a reçu une gifle. Un fâcheux incident qui a eu des répercussions démentielles, puisqu'il a soulevé le débat sur les réseaux sociaux et sur le plateau de TPMP par ses chroniqueurs. Le conseil dénonce la "provocation" de l'animateur qui serait le véritable "instigateur" de cette dérive médiatique, à cause de "son envie de représailles". L'instance, dans un communiqué"exprime par une mise en garde sa vive préoccupation du fait de la récurrence de débordements."
Nouveau coup dur pour Cyril Hanouna qui ne cesse de côtoyer les limites de l’incorrect. Il semble pourtant prendre ses avertissements à la légère : c'est la quatrième fois en moins d'un an que le CSA le prévient.

Cyril Hanouna, l'animateur souvent décrié © IBO/SIPA

Voir aussi :