Nina, France 2 met les infirmières à l’honneur

La nouvelle série de France 2, "Nina", met en lumière le quotidien d'une équipe d'infirmières. Annelise Hesme incarne le rôle-titre, une battante qui ne se laisse pas faire face aux médecins... A découvrir dès le 17 juin.

Nina, France 2 met les infirmières à l’honneur
© © Laurent Denis.

Depuis de nombreuses années, le petit écran est envahi par les séries médicales. Urgences, Dr House, Grey’s Anatomy… autant de fictions qui mettent en avant le travail des médecins mais ne s’attardent que peu sur celui des infirmières. C’était la volonté des scénaristes de Nina, la nouvelle série de France 2 qui débute mercredi soir. Ses deux créateurs, Alain Robillard et Thalia Rebinsky, avaient à cœur de mettre en avant ces "petites mains", indispensables.
Leur histoire a tout de suite été centrée sur des femmes, libres et indépendantes. Ce parti pris ne résulte pas d’un choix délibéré mais c’est imposé à eux, explique Alain Robillard : "Dans l’imaginaire collectif, c’est un métier féminin et on avait envie d’une héroïne. L’idée de base, c’était de faire une série autour d’un personnage féminin fort, celui de Nina. On a essayé de faire ça avec sincérité et sérieux". Impossible en effet de remettre en cause le charisme de cette héroïne, Nina Auber, une stagiaire infirmière de 39 ans qui repart à zéro et tente de se faire sa place dans un milieu difficile.
La comédienne Annelise Hesme, pour la première fois à la tête d’une fiction, s’est trouvée de nombreux points communs avec son personnage : "Le fait de ne pas avoir de filtre quand elle parle, de foncer, d’être positive". Sa mère était puéricultrice et sa tante, infirmière anesthésiste. Autant dire que l’actrice était déjà familière avec le milieu médical. Sans oublier le côté mère protectrice de Nina, car en plus de devoir gérer ses patients et les médecins avec lesquels elle travaille - et leurs conflits d’égo -, elle doit aussi mener sa vie de femme et de maman. Pas simple quand on doit comme elle renouer des rapports "normaux" avec son ado après dix ans passés à courir les services d’oncologie. 
En plus de mettre en avant des personnages féminins forts et attachants, la série est aussi très humaine et s’attarde sur certains thèmes de société comme dans l’épisode 3, centré sur les violences conjugales.
Pour découvrir Nina et son tempérament haut en couleur, rendez-vous dès le mercredi 17 juin à partir de 20h55 sur France 2 pour la première des quatre soirées consacrées à la série. Les six épisodes restants seront diffusés jusqu’au 8 juillet. Une éventuelle saison 2, déjà en cours d’écriture, dépendra des audiences de cette première salve d’épisodes. 

Découvrez la bande-annonce de la série : 


Nina : bande-annonce