Les marques parlent aux lectrices
Publi-information

Vélo électrique : les vraies raisons de s'y mettre

S'il est une idée reçue et malheureusement répandue, c'est que le vélo à assistance électrique est pour les inactifs. Erreur. Au contraire, il a un bon impact sur la santé car il a un plus large spectre. C'est un excellent moyen de faire une activité physique quotidienne.

Vélo électrique : les vraies raisons de s'y mettre
© Intersport

Certains thérapeutes conviennent que le vélo à assistance électrique est excellent pour la santé, en particulier pour ses bénéfices dans les domaines cardiaque, pulmonaire et orthopédique. Pour être homologué et rouler sur les routes françaises, le moteur ne doit pas se déclencher lorsque l'utilisateur ne pédale pas. De plus, la directive européenne indique qu'un vélo à assistance électrique doit fournir une assistance jusqu'à 25km/h maximum et proposer un moteur d'une puissance inférieure à 250 W. Par ailleurs, on parcourt plus de kilomètres qu'avec un vélo normal, l'activité sportive est donc bien présente bien que plus douce.

Les préjugés ont la peau dure

Non, il ne faut pas forcer plus à cause du poids de la batterie. Au contraire, c'est la batterie qui aide à avancer et non l'inverse. D'ailleurs, un vélo à assistance électrique n'est pas plus lourd qu'un vélo partagé. Pédaler redevient un plaisir et non une contrainte. C'est quand on pédale que l'assistance se met en route. Et non, il n'y a aucun risque que la batterie s'arrête en plein trajet. Selon les modèles et l'utilisation, leur durée d'autonomie varie de 50 à 90 kilomètres. Une capacité largement suffisante pour couvrir des allers-retours quotidiens au travail, en ville et des sorties. Le vélo à assistance électrique n'est pas un produit de luxe mais plutôt un investissement sur le long terme pour produit utile et de qualité.