Turbine Hall : pour une entrée tonitruante

L'art et la manière. Entrer par la Turbine Hall permet de plonger dans The Tanks, anciens réservoirs et premier niveau de The Switch House. Privé de lumière naturelle, cet espace souterrain est sensé favoriser la rencontre humaine à travers films et performances. Le lien avec la Tate Modern se fait au 4e étage. Au milieu du pont trône l'arbre de bois de 6 mètres de haut de l'artiste chinois Ai Weiwei. La visite se poursuit ensuite au fil des niveaux où les œuvres colorées tranchent avec les murs bétonnés. Les créations ludiques et interactives semblent communiquer avec l'architecture et le visiteur. L'expérience culturelle s'apprécie différemment : alors que la Tate propose une enfilade de salles relatives à l'histoire de l'art, The Switch House offre des histoires de l'art. Regroupant environ 800 œuvres achetées pour la plupart ces 15 dernières années à 300 artistes originaires de plus de 50 pays, l'extension a été pensée comme une plate-forme plus internationale, variée et féminine, aussi. La nouvelle directrice, Frances Morris a souhaité accroître le nombre d'artistes femmes exposées qui représentent 50 % contre 17 % à l'ouverture de la Tate. C'est justement le magnifique travail de Georgia O'Keeffe qui a l'honneur d'ouvrir le cycle des expositions temporaires du musée. Mesdames, à vous l'honneur.  
©  Alice Thierry