Chimène Badi et "Cats", félins pour l'autre

Nouveau défi pour Chimène Badi : la chanteuse rejoint la troupe de la comédie musicale "Cats", le spectacle culte créé en 1891. La chanteuse a fait ses premiers pas le 28 avril 2016 sur la scène du théâtre Mogador, devant un public conquis.

© Marechal Aurore/ABACA

Pour les amateurs de comédies musicales, le théâtre Mogador n'est pas un lieu comme les autres. Depuis 1930, il met en lumière opérettes, revues  et spectacles musicaux. Ces dernières années, les plus grandes œuvres musicales y ont été jouées, telles que Le Roi Lion, Mama Mia !, La Belle et la Bête, Le Bal des Vampires et maintenant Cats. Les matous, héros du spectacle d'Andrew Lloyd Webber, inspiré des poèmes du britannique T.S. Eliot, ont attiré 73 millions de spectateurs depuis la première du show, à Londres, en 1981. Les Français peuvent à leur tour le découvrir à Paris, dans la langue de Molière, depuis le 1er octobre.
Après presque 7 mois de représentations, le spectacle accueille une invitée de marque : Chimène Badi reprend le rôle de Grizabella, auparavant tenu par Prisca Demarez, pour 35 dates, jusqu'au 3 juin. La troupe de La Belle et la Bête avait elle aussi intégré Vincent Niclo dans le rôle de la Bête pour quelques représentations. Voilà donc la chanteuse intronisée dans la bande des "Jellicle Cats", qui se réunissent une fois par an pour un grand bal au cours duquel leur chef choisit le chat qui pourra renaître dans une nouvelle vie. La grande première de Chimène Badi avait lieu le 28 avril et l'artiste a conquis le public. Elle est tout bonnement impressionnante dans le rôle de cette chatte, ancienne gloire rejetée de tous. L'artiste est particulièrement époustouflante lors de son interprétation du mythique Ma Vie (Memory, en VO, déjà repris par Elaine Paige, Barbra Streisand ou Nicole Scherzinger) sur lequel elle pousse sa voix, reconnaissable entre mille, et les notes avec une maîtrise ahurissante.
Il serait pourtant injuste de ne pas saluer le talent des trente artistes de la troupe, à la fois chanteurs et danseurs. La prouesse est à souligner et c'est peut-être l'élément le plus bluffant du spectacle : chacun d'eux imite à la perfection les mouvements des chats et évolue avec une souplesse tellement naturelle qu'on en oublie l'exigence technique qu'ils requièrent. Ils sont aussi aidés par des costumes et des maquillages tous plus beaux les uns que les autres, qu'ils réalisent eux-mêmes, et portés par une partition toujours jouée en direct. Comédie musicale culte depuis 35 ans, Cats mérite assurément qu'on lui tire notre chat-peau. 

La troupe de "Cats" au complet  © Marechal Aurore/ABACA


Voir aussi :