Julien Doré, sensible & solaire

Julien Doré a clôturé sa tournée "&" avec un concert à l'AccorHotels Arena devant 20 000 personnes et des millions de téléspectateurs grâce à une retransmission en direct sur TMC. Un show comme lui : lumineux.

Julien Doré, sensible & solaire
© Fiona Ipert

Julien Doré sait rassembler les foules. La preuve avec l'immense succès de sa tournée &, qui vient de se terminer par un final à la hauteur. Pour la dernière date, le 20 décembre, le chanteur s'est offert un deuxième Bercy complet et un direct à la télévision sur TMC.

A peine entrés en scène, la chevelure de feu et la voix chaleureuse de l'artiste enflamment un public déjà réchauffé par le timbre suave d'Eddy de Pretto, excellente première partie. Les notes du Lac viennent à peine de retentir que la foule entonne déjà les paroles à tue-tête. S’enchaînent Les Limites, souvenir sautillant pour les fans de la première heure. L'humeur est à la fête pour cette dernière. Les cotillons sont lâchés, les ballons s'envolent et l'énergie du showman s'occupe du reste.

Les tubes s'enchaînent au rythme du déhanché de la bête de scène : un peu de douceur avec Beyrouth Plage, beaucoup d'amour sur Chou Wasabi et une touche de folie grâce à Coco Câline. Comme prévu, le panda vole la vedette à la star de la soirée. Après quelques vannes lancées à l'animal et un début très énergique, le charmeur se calme. Séquence émotion. Le charismatique Nîmois se met au piano pour embarquer le public avec lui sur le Porto-Vecchio. Il invite Louane sur scène pour Nuit Pourpre et rend même hommage à Johnny Hallyday grâce à quelques notes de L'Idole des Jeunes.

Chaleur humaine

Si le blond comble les oreilles de ses fans avec une voix impeccable, il leur en met aussi plein les yeux grâce à son groove, sa crinière et son sourire. Surtout, il les touche au cœur avec son humour et sa générosité. Julien Doré tente le bain de foule avec succès, demande à la salle d'assurer les chœurs de Magnolia et de créer les jeux de lumière avec le flash de leur téléphone pour Sublime & Silence (pour lequel il est rejoint furtivement par Nicolas Sirkis). Magique.

Le concert touche au but. Le rappel est nostalgique sur une reprise d'Aline, avec Christophe himself. Les au revoir sont chaleureux sur l'adoré Paris-Seychelles. Pour l'occasion, le crooner sort la bécane. Une fin sur les chapeaux de roues. C'est les larmes aux yeux que Julien Doré quitte la scène de l'AccorHotels Arena. Le public lui, s'en va des étoiles plein la tête.

Voir aussi :