Schoolboy Q met le feu au Zénith de Paris

Le rappeur américain Schoolboy Q a enflammé la scène du Zénith de Paris, le 29 novembre 2016, à l'occasion de son Blank Face tour. On y était.

© Wes and Alex/Shuttersto/SIPA

Dans le cadre de sa tournée internationale, le rappeur américain Schoolboy Q a fait une halte au Zénith de Paris pour présenter son dernier album, Blank Face LP. Pour nous faire patienter (et nous ambiancer), le crew local Bon Gamin (Myth Syzer, Loveni et Ichon), suivi du rap-électro-dark de Mouthe, ont assuré la première partie du concert. Puis, quelques bangers de rap US ont achevé de nous chauffer avant l'arrivée de l'artiste,

Vers 21h30, Schoolboy Q arrive enfin sur scène, sans bob vissé sur la tête (sa signature, pourtant). Il entonne les premières notes de l'entêtant "Gangsta", qu'on reprend tous en chœur : voilà qui donne le ton. Le rappeur alterne entre les chansons du nouvel opus qu'il est venu défendre, mais aussi avec les tubes du précédent, Oxymoron, et des plus anciens pour les fans de la première heure. Le tout, avec un jeu de lumière minimaliste, mais terriblement exaltant.

Après nous avoir convaincus que le public parisien était le plus "chaud" d'Europe, "l'écolier" met le feu et nous fait danser/sauter/hurler dans tous les sens (mention spéciale à "Collard Greens" ou "Man of the Year"). Vient en fin de concert le très attendu "THat Part", son duo avec Kanye West, sur lequel la foule, galvanisée, s'est jointe à lui pour rendre hommage au mari de Kim Kardashian, toujours interné en hopital psychiatrique. En somme, Schoolboy Q a donné un show chaleureux et vivifiant, à son image.

(Re)découvrez le clip de "THat Part", en featuring avec Kanye West :

 

Voir aussi :