Alice Cooper se lance dans la course à la Maison-Blanche

Oubliez Hillary Clinton et Donald Trump ! Une nouvelle personnalité a déclaré sa candidature à la présidence des Etats-Unis. Alice Cooper, rockeur du groupe Hollywood Vampires, a dévoilé son programme totalement barré. Le coup de pub, lui, est réussi.

© DDP USA/ABACA

Un homme perturbé pour une époque perturbée. Tel est le slogan d'Alice Cooper, qui a annoncé lundi 22 août sa candidature à la présidence des Etats-Unis. Les Américains dont le coeur balançait entre la démocrate Hillary Clinton et le républicain Donald Trump ont désormais une 3e possibilité. Le rockeur n'a bien évidemment pas l'intention de diriger la première puissance mondiale. Sa déclaration fait partie d'une opération de communication particulièrement maligne et il suffit de jeter un oeil à son programme pour s'en convaincre. Le musicien de 68 ans propose ainsi d'ajouter le visage de Lemmy Kilmister, leader du groupe Motörhead décédé en décembre 2015, sur le célèbre Mont Rushmore, que le billet de 50 dollars représente le comédien Groucho Marx  plutôt que le 18e président américain Ulysses S. Grant ou que celui de 20 dollars rende hommage au comique Peter Sellers, vu dans la série de films La Panthère Rose.  Cette campagne a en réalité pour but d'assurer la promotion de la chanson Elected - notez la référence - sortie en 1972 et rééditée aujourd'hui. Un titre qui se termine par la phrase "tout le monde a des problèmes et personnellement, je m'en fiche". On n'ose penser à ce qu'Alice Cooper imaginera en cas de réédition de Feed My Frankenstein...     

© DDP USA/ABACA