Rock en Seine : les 10 petits bonheurs du festival

Le dernier week-end d'août, rockeurs en herbe, jeunes filles en fleurs, amateurs de bons sons et chercheurs de nouveautés fouleront le sol du domaine de Saint-Cloud. Du 26 au 28 août, Rock en Seine promet trois jours de plaisir intense à nos tympans. Liste non-exhaustive des autres joies du festivalier.

© res

Les Américains ont Coachella, on a Rock en Seine. Le festival le plus rock'n'roll de France revient du 26 au 28 août avec une programmation qui nous donne déjà envie de bouger (The Last Shadow Puppets, Iggy Pop, Massive Attack , La Femme, Cassius...). Comme si la musique ne suffisait pas, voici les petites choses qui font qu'on ne manquerait ces trois jours dans l'herbe de Saint-Cloud pour rien au monde.

Rock en Seine, on y court pour...

  • sortir notre total look de rockeuse des années 2000 pour faire un pogo devant Sum 41
  • parler franglais en se dandinant avec les Naive New Beaters
  • avoir des choix cruciaux à faire, type "ai-je le temps d'aller me chercher une bière*, de jeter un œil au street-art et d'être en place pour Foals ?"
  • vérifier par nous-même que Iggy Pop est toujours au top et espérer qu'il reprenne les Stooges sur scène
  • trouver l'Amour avec un grand A, une barbe virile et des tatouages plein les bras
  • repartir avec notre gobelet à l'effigie du festival, tellement plus branché que nos vieux verres Ikea
  • nous rappeler que "c'est quand même ici qu'Oasis s'est séparé..." en soupirant d'un air mélancolique
  • finir en nage à cause de la chaleur, mais avec le sourire parce que pour une fois, la pluie n'est pas conviée
  • dénicher un vinyle qui fera tourner la tête à notre platine au Village du disque
  • rester bloqué devant les Casseurs Flowters, aka. Orelsan et Gringe, aperçus sur Canal + avec leur mini-série Bloqués et au cinéma avec Demain c'est loin

* à consommer avec modération

© Victor Picon

Voir aussi :