"Le Couloir de Madame" : les conjoints des candidats se confient

On les voit, mais on ne les entend pas. Alix Bouilhaguet leur donne la parole dans son livre, "Le Couloir de Madame", paru le 5 avril. La journaliste dresse le portrait de Penelope Fillon, Brigitte Macron, Gabrielle Guallar et Louis Aliot, potentiels futurs premières dames ou "premier homme" de France.

"Le Couloir de Madame" : les conjoints des candidats se confient
© Editions de l'Observatoire

Il y a Penelope Fillon, l'énigmatique; Louis Aliot, l'indépendant; Brigitte Macron, la fusionnelle et Gabrielle Guallar, la discrète. Dans son livre Le Couloir de Madame, paru le 5 avril aux Editions de l'Observatoire, la journaliste Alix Bouilhaguet dresse le portrait des conjoints des 4 principaux candidats à la présidentielle. Un focus éclairant, à deux semaines du scrutin, sur celui ou celle qui accompagnera la ou le chef de l'Etat et empruntera "le couloir de madame", qui dessert le Salon bleu, bureau de la première dame depuis Cécilia Sarkozy, en 2007.  

Rédactrice en chef de L'Emission Politique, sur France 2, Alix Bouilhaguet a rencontré et interrogé ceux qui, jusqu'à présent dans l'ombre de leur moitié, ont été propulsés dans la lumière de la campagne présidentielle. Elle a expliqué sa démarche au micro d'Europe 1, vendredi 14 avril : "En redécouvrant le parcours du conjoint, on voit évoluer le parcours du politique. Il s'agit d'une ascension en commun dans la plupart des cas. Il faut pas mal de courage au conjoint pour accompagner l'autre et c'est aussi des sacrifices dans certains cas. On se rend compte que la politique, c'est toute leur vie.

Penelope Fillon a été interrogée avant les révélations du Canard Enchaîné sur son travail d'attachée parlementaire. Elle décrit l'Elysée comme un "hôtel caverneux", mais espère détendre l'atmosphère en apportant "un peu d'humour" à sa fonction. "Je ne sais pas si j'imposerai l'anglais comme langue officielle", blague-t-elle.    

A propos de Brigitte Macron, femme du leader d'En Marche, la journaliste a un avis sûr : "Je pense que Brigitte Macron se projette très bien à l'Elysée. En même temps, elle ne prend pas les Français à défaut. Elle suit depuis deux, trois ans l'ascension médiatique de son mari." Elle aura quoi qu'il advienne un rôle au côté de son mari, qui a émis le souhait de "formaliser le rôle" de première dame

Le compagnon de Marine Le Pen, Louis Aliot, n'a pas les mêmes ambitions : "Il estime que l'on n'élit pas un couple, mais un homme ou une femme d'État, alors il considère qu'il n'aura rien à faire à l'Élysée, même pas pour les dîners d'État."

Extrêmement discrète, la femme de Benoît Hamon, Gabrielle Guallar, a forcé sa nature pour accompagner son mari durant cette campagne. Responsable des affaires publiques chez LVMH, elle pourrait être amenée à quitter son travail en cas de victoire du candidat socialiste, le 7 mai. Sa décision n'est pas encore prise : "Elle est pleine d'interrogations, Elle sait qu'elle a envie d'être un atout pour son mari. Et elle dit bien qu'elle ne s'est pas préparée toute sa vie à être première dame." Elle est toutefois prête à endosser ce rôle, si les Français le décide : "L'Elysée, ce n'est pas un rêve de toujours mais s'il faut le faire, je le ferai."

Tout l'enjeu est là. Car si la première dame n'a pas de statut ou de rôle officiel, pour Alix Bouilhaguet, en mai, "les Français éliront un couple" à l'Elysée. 

© Editions de l'Observatoire

Le Couloir de Madame, Alix Bouilhaguet, éditions de l'Observatoire, 14 euros.

Voir aussi :