Les prix Goncourt et Renaudot décernés à deux femmes

Les femmes sont à l'honneur dans la sphère littéraire : le prix Goncourt a été attribué à Leïla Slimani pour son roman "Chanson douce", quand Yasmina Reza a été récompensée du prix Renaudot pour "Babylone".

© Francois Mori/AP/SIPA - Leïla Slimani

La littérature se conjugue au féminin. Le jury du prix Goncourt, présidé par Bernard Pivot, a choisi de le décerner à la romancière franco-marocaine Leïla Slimani pour Chanson douce (Gallimard), qui n'est autre que son deuxième livre. L'écrivaine de 35 ans est la 12e femme à recevoir cette récompense depuis sa création en 1903.

Quant au prix Renaudot, il a été attribué à la dramaturge Yasmina Reza, pour son roman Babylone (Flammarion). L'auteure française la plus jouée dans le monde, a déjà remporté, entre autres, les prestigieuses récompenses anglo-saxonnes Tony Award et Laurence Olivier Award pour sa pièce Le Dieu du carnage, ainsi que le César de la meilleure adaptation pour le film Carnage de Roman Polanski, dont elle a écrit le scénario. 

Le Renaudot essai a été décerné à la journaliste et ex-directrice adjointe de L'Obs Aude Lancelin, pour Le Monde libre (Les Liens qui libèrent), quand la romancière Stéphanie Janicot s'est vu remettre le Renaudot poche pour La Mémoire du monde. Cette année, les femmes de lettres ont décidément tout raflé.

Voir aussi :