Philothérapie : le roman qui nous aide à guérir de la maladie d'amour

Et si la philosophie pouvait nous guérir du mal d'amour ? Nous libérer de cette croyance qui voudrait qu’une belle histoire soit la condition sine qua none de notre bonheur ? C’est l’objectif de Juliette, la nouvelle héroïne d’Eliette Abécassis, dans "Philothérapie". Cette amoureuse des temps modernes, lessivée des histoires qui n’aboutissent pas, entreprend une thérapie via la philosophie pour en finir avec la maladie… d’amour.

© Flammarion

Le pitch de Philothérapie
"Puis-je vous demander pourquoi vous avez décidé de suivre cette thérapie et ce que vous attendez ?
- Cela va vous paraître naïf et idiot… Je crois que je suis malade, Professeur.
- Quel genre de maladie avez-vous ?
- Je suis malade de l'amour. A chaque fois, c'est la même chose. Je vis des histoires dans lesquelles je m'enivre, je me perds et je me noie. J'en ressors de plus en plus lessivée, désespérée, avec l'impression que je ne trouverai jamais l'homme de ma vie. Je voudrais guérir, me libérer de l'amour pour commencer enfin à vivre, débarrassée à tout jamais de cette illusion mensongère.
"

Un roman qui donne des (bonnes) leçons
Eliette Abécassis, agrégée de philosophie, nous propose ici un roman que l'on attrape avec un stylo et son plus beau carnet. Son héroïne, Juliette, nous donne le sentiment de la connaître depuis bien longtemps ; elle nous ressemble un peu. Prise d'un immense vide depuis sa rupture amoureuse avec Gabriel, elle ne trouve plus de sens à sa vie. Elle qui a toujours cherché l'amour, l'homme de sa vie, le père de ses enfants, elle baisse aujourd'hui les bras : rencontrer quelqu'un, c'est difficile, construire aussi. Elle se définit alors comme une malade de l'amour : elle n'envisage pas d'être heureuse sans amour, mais trouver l'amour véritable est un parcours du combattant. Une voie sans issue ? 

Juliette décide alors de suivre une philothérapie en ligne, autrement dit une thérapie via la discipline de la philosophie. Elle tombe alors sur le professeur Constant, qui ne lui propose pas de trouver réponses à ses questions, mais de se poser les bonnes. Le but : envisager les choses autrement, les regarder d'un autre angle, pour retrouver le fil de sa vie. Comprendre aussi le sens de l'amour et sa place face au bonheur et l'épanouissement. Une problématique qui parle à toutes et tous : qui ne croit pas que tout ira mieux grâce à une belle rencontre ? Qui ne se lasse pas des échecs à répétition ? Qui ne voudrait pas sortir de ce schéma et se sentir bien avec soi-même, seul(e) ?

Ce livre se lit comme un guide de développement personnel romancé. Chaque chapitre est une leçon : désir, passion, trahison, rupture, méprise… À travers les nombreux échanges des deux protagonistes, notre cerveau boue : la lecture nous pousse à la réflexion constante, avec quelques pauses où nous pouvons découvrir le quotidien de Juliette, les raisons de sa rupture avec Gabriel, la relation qui se tisse entre elle et le Professeur… Que de rebondissements au milieu d'une série d'enseignements qui éclairent agréablement. On finit le roman et... on se sent mieux.

Philothérapie
Eliette Abécassis
Ed. Flammarion
19,90 euros
Sortie le 5 mai 2016

© Flammarion

Voir aussi :