L’artiste plasticien, Jean-Jacques Bidan : l’art d’assembler

Jean-Jacques Bidan peint. Il dessine, colle, assemble, peint, écrit, recolle et repeint encore. Il rassemble des émotions, des tranches de vie, des morceaux de rien, des bouts de bonheur. De façon presque obsessionnelle, il connecte de façon permanente des images presque semblables mais toujours différentes et organise des images vues, rêvées, imaginées ou encore fantasmées.

À première vue,les oeuvres de l’artiste sont légères, colorées et ludiques. Mais à mieux y regarder Jean-Jacques Bidan fait partie de cette catégorie d’artistes qui nous propose des oeuvres denses et à plusieurs niveaux de lecture; on y retrouve puissance et prise de position sur la vie et le monde. Artiste, il ordonne le chaos,et nous apporte sa vision sur le terrorisme, les guerres de religion, les génocides ou encore prend position sur le statut de la femme et son rapport à l’homme.
En regardant une oeuvre de Bidan, ce qui vient accrocher notre regard c’est d’abord une pin-up, des couleurs vives, un assemblage complexe fait de collages, peintures, écriture et éléments divers comme du fer ou encore du tissu. Bidan est un poète du XXIe siècle qui écrit sur sa toile et nous passe des messages au travers de bouts de phrases et assemblages de photos et objets qu’il vient composer alliant de manière irrationnelle mais tellement esthétique une pin-up des années cinquante à une photo du pape ou d’un amérindien. Il mélange l’improbable, compose à l’envie en associant invariablement des éléments de l’enfance et des symboles de religions - toutes les religions - dans ses oeuvres.
Le titre de l’oeuvre vient soudain nous interpeller : La Pin-up et Pie XII, la Pin-up et les intouchables, le spectateur engagé, l’art d’organiser l’aléatoire. Tout d’un coup nous absorbons ce titre et nos yeux re-balayent à nouveau l’oeuvre pour la redécouvrir, autrement. Les tableaux de Jean-Jacques Bidan sont une multitude de détails dont nous nous imprégnions peu à peu, sans que jamais notre regard se lasse.
Nous avons tous des souvenirs visuels en commun. Ils se promènent dans le désordre de notre inconscient. Jean Jacques Bidan nous les remémore. C’est sans doute pourquoi, à regarder ses œuvres, nous avons la sensation d’un familier revisité.


Actuellement à Paris, après 2 ans d'absences, avec l'exposition Assemblages.