Helen Mirren, l'inépuisable comédienne

À 72 ans, Helen Mirren brille dans le sublime long-métrage "L'Échappée Belle". Le film narre le road-trip à travers les États-Unis qu'entreprennent un couple de vieillards atteints par la maladie. Retour sur la carrière de cette actrice qui fait de son âge un atout.

Helen Mirren, l'inépuisable comédienne
© Jordan Strauss/AP/SIPA

"Quand j'étais jeune, je n'allais pas au cinéma et nous n'avions pas la télévision", confiait Helen Mirren lors de la cérémonie des BAFTA (Académie britannique des arts de la télévision et du cinéma), en 2007.  Dans sa jeunesse, elle ne se destine pas à une carrière d'actrice, mais tombe amoureuse de la scène grâce aux cours de théâtre dispensés dans son lycée. C'est sur les planches de la National Youth Theatre de Grande-Bretagne que cette fille d'un descendant de l'aristocratie russe et d'une Anglaise fait ses premières armes, à 18 ans. Puis, elle aiguise son talent à la Royal Shakespeare Company, troupe de théâtre renommée du Royaume-Uni.

À 23 ans, un voyant lui annonce qu'elle n'aurait pas de succès dans le 7e art avant d'avoir atteint la quarantaine. Pourtant, l'actrice parvient à se forger une carrière remplie avant cet âge. Parfois, le destin vous joue des tours : quelques mois plus tard, elle décroche son premier grand rôle au cinéma avec Age of Consent de Michael Powell, dans lequel elle incarne la sublissime muse d'un peintre en quête d'inspiration.

Une femme de caractère

Audacieuse, la comédienne campe ensuite le rôle de Caesonia, une courtisane, dans le drame érotique Caligula. Dans le film, elle doit tourner constamment des scènes de nu. "C'est le seul long-métrage où déambuler nue ne m'a pas dérangée. Sur le tournage, c'était comme un camp de nudistes. C'est lorsque nous avions nos vêtements que nous ne nous sentions pas à l'aise", confie-t-elle à People. La jeune femme n'a pas peur de prendre des risques et n'hésite pas clamer ses opinions... quitte à faire des vagues. En 1975, elle est invitée sur le plateau de Parkinson, un talk show britannique présenté par Michael Parkinson. L'animateur la compare à une "reine du sexe" pour son rôle dans la pièce de théâtre Lady MacBeth. "Pensez-vous que votre "équipement" vous empêche d'être prise au sérieux ?", lui lance-t-il. Et la jeune actrice de répliquer courageusement : "Vous voulez dire qu'une actrice qui a une grosse poitrine ne peut pas jouer normalement ? J'espère que la prestation des comédiens est au-dessus de ces questions aussi ennuyeuses".

Une actrice récompensée

Dans les années 80, l'actrice confirme ses talents dans plusieurs long-métrages comme en 2010 dans Excalibur ou encore The Long Good Friday. En 1984, elle est récompensée d'un prix d'interprétation au Festival de Cannes, grâce à son rôle bouleversant dans Cal, de Pat O'Connor. Helen Mirren y interprète une veuve anéantie par le décès de son époux qui retrouve l'amour dans les bras d'un membre de l'IRA, l'Armée Républicaine Irlandaise, qui mène des opérations terroristes.

Elle continue son ascension en 1991, alors qu'elle est à l'affiche de la série policière britannique Prime Suspect qui durera jusqu'en 2006. C'est l'année de la septième et dernière saison qu'elle remporte un Emmy Award du meilleur premier rôle. La même année, sa performance dans The Queen, dans lequel elle interprète Elizabeth II, lui vaut un BAFTA, un Golden Globe et un Academy Award. Rien que ça.

Invincible septuagénaire

Alors qu'à Hollywood, la vieillesse peut vite devenir un désavantage, Helen Mirren en fait une force. "La quarantaine, c'est bien. La cinquantaine, c'est génial. La soixantaine, c'est fabuleux. Avoir soixante-dix ans, putain, c'est top !", assure-t-elle au Telegraph.  En 2015, elle montre que la beauté n'a pas d'âge en devenant l'une des égéries L'Oréal  En 2016, elle triomphe aux côtés de Will Smith et Kate Winslet dans Beauté Cachée et fait une apparition remarquée dans Fast and Furious 8.

Dans L'Échappée Belle, en salles le 3 janvier 2018, l’infatigable comédienne campe le rôle d'une vieille dame qui fait le tour des États-Unis en camping-car avec son époux, atteint d'alzheimer. Un film poignant qui prouve, comme Helen Mirren, qu'il n'est jamais trop tard pour aimer, découvrir, vivre.

Voir aussi :