Kate Winslet : "En cas de fin du monde, j'aimerais être avec James Cameron"

VIDEO - Après avoir survécu au naufrage du Titanic dans les eaux glacées, Kate Winslet subit un crash aérien dans "La Montagne entre nous" et doit désormais subsister en haute altitude au côté d'Idris Elba. L'actrice britannique nous a parlé de son rôle dans le film – dans lequel elle apparaît sans fard –, de son combat contre les diktats de beauté et même de ce qu'elle ferait si elle était seule au monde.

Kate Winslet est au sommet de son art dans La Montagne entre nous. L'actrice oscarisée y incarne une journaliste qui survit à un crash aérien, au côté d'un chirurgien (joué par Idris Elba). S'ils ne se connaissent pas, ils allient toutefois leurs forces pour rester en vie en haute montagne, en milieu hostile... A l'occasion de la sortie du film, le 8 novembre 2017, nous avons rencontré la meilleure amie de Leonardo DiCaprio pour une interview "Survivor" (à découvrir ci-dessus en vidéo), mais aussi pour l'interroger sur son rôle et sur son combat contre les retouches photographiques.

Le Journal des Femmes : Dans la Montagne entre nous, vous vous affichez sans maquillage. C'est assez rare pour être souligné.
Kate Winslet :
Je crois qu'il faut raconter des histoires et d'autant plus des histoires vraies qui ont vraiment l'air réelles. C'était très important pour moi que mon personnage n'ait pas l'air bien physiquement. En plus, c'était mon idée de ressembler à ça.

L'idée a-t-elle plu ?
Pendant le tournage du film, les studios regardaient les prises quotidiennes. Et la seule remarque que l'on ait eu de leur part, ça a été  : "Est-ce que Kate est obligée de ne ressembler à rien ?" On tournait un crash aérien pour l'amour de Dieu ! On était en haut de ces montagnes, évidemment que je devais avoir l'air horrible ! C'est toujours important pour moi de m'approprier vraiment une partie de mon personnage.

© Twentieth Century Fox

Vous vous êtes dernièrement opposée à ce que l'on retouche vos photos. Pourquoi ?
On vit dans un monde où les réseaux sociaux sont de plus en plus utilisés par les jeunes générations. De nos jours, c'est assez difficile pour les jeunes de développer une vraie estime de soi pour traverser l'adolescence et grandir naturellement. C'est arrivé soudainement chez moi :  je me suis mise à ne plus adhérer aux retouches excessives que l'on voit parfois dans les magazines. C'est véhiculer une certaine idée de la perfection auprès des jeunes générations, qui en réalité ne sont pas vraies et n'existent pas. C'est une image à laquelle les jeunes filles, en particulier, aspirent à devenir. Mais c'est faux. Il faut rester fidèle à la réalité pour que les jeunes générations puissent se sentir bien dans leur peau et qu'ils ne se comparent pas aux mannequins et aux acteurs. 

Voir aussi :