50 Nuances plus sombres : la costume designer dévoile les dessous du film

Shay Cunliffe est celle qui a imaginé toutes les tenues de "50 Nuances plus sombres". A l'occasion de la sortie en DVD du film, cette costume designer célèbre à Hollywood nous a tout dit de son métier et des petites tenues d'Anastasia.

50 Nuances plus sombres : la costume designer dévoile les dessous du film
© Universal Pictures

Le Journal des Femmes : Quel est le rôle d'un costume designer ?
Shay Cunliffe : On doit analyser l'action et les personnages pour trouver les tenues parfaites. Sur un film comme 50 Nuances plus sombres, le challenge réside dans les scènes où Dakota Johnson commence habillée pour finir en sous-vêtements. Les costumes devaient être réalisés minutieusement pour que la transition se fasse élégamment. Comment une robe peut-elle glisser joliment sur le corps et finir sur le sol en un seul geste ? Toutes les femmes savent que quand on retire ses vêtements, c'est plutôt moche et maladroit.

Comment décrivez-vous le style d'Anastasia ?
C'est une jeune femme qui n'y pense pas trop. Elle ne se laisse pas influencer par les autres. Son style traduit son intégrité et sa simplicité. Je suis restée assez classique, sans que son look ne crie "regardez-moi". Quand vous faites un film vous avez envie que votre travail s'inscrive dans la durée, donc vous devez faire attention à ce que vos looks ne se démodent pas trop.

Quels sont les basiques de sa garde-robre ?
Elle passe d'étudiante à jeune active puis à femme de millionnaire. Ses tenues ont dû refléter cette évolution. Dans 50 Nuances plus sombres, on voit la transition d'une jeune femme en jean et tee-shirts qui veut trouver sa place dans le monde professionnel, tout en imposant son indépendance à un petit ami qui contrôle tout. J'ai pioché les looks chez Maje, Sandro, The Kooples… Les designers français étaient parfaits pour Anastasia. Merci la France !

Comment avez-vous choisi les sous-vêtements ?
On en a acheté énormément, mais au final j'ai beaucoup utilisé Agent Provocateur, Stella McCartney et un peu de La Perla. Les ensembles étaient parfaitement coupés. Suggestifs, sans être trop voyants. J'avais trouvé quelques pièces sado-masochistes funs, mais Dakota Johnson ne les aimait pas. J'ai aussi respecté son sens du style.

Qu'avez-vous appris sur ce tournage ?
C'était mon premier film sexy. J'ai aimé me pencher sur les chaussures et me demander lesquelles étaient les plus sensuelles. Tout devait être séduisant : les accessoires, les coupes des vêtements, mais aussi les textures, qu'on devait avoir envie de toucher.

50 Nuances plus sombres, disponible en DVD, Blu-ray™, Blu-ray™ 4K UHD et Coffrets depuis le 13 juin.

Voir aussi :