La Danseuse : Lily-Rose Depp et Soko nous font chavirer

Avec "La Danseuse", présenté en séance spéciale au Festival du Film Francophone d'Angoulême, Stéphanie Di Giusto nous embarque dans un tourbillon de soie destructeur et poétique.

© 2016 Wild Bunch Distribution

L'histoire : Rien ne destine Loïe Fuller, originaire du grand ouest américain, à devenir une icône de la Belle Epoque et encore moins à danser à l'Opéra de Paris. Même si elle doit se briser le dos et se brûler les yeux avec ses éclairages, elle ne cessera de perfectionner sa danse. Mais sa rencontre avec Isadora Duncan, jeune prodige avide de gloire, va précipiter sa chute.

Ce qui nous a plu : La présence de Soko et le magnétisme de Lily-Rose Depp. Le regard de Gaspard Ulliel. La leçon de persévérance, de rigueur, de passion. Le jeu de séduction sensuel entre deux révélations. Les drapés de soie comme une caresse lumineuse. Les plans raffinés de Stéphanie Di Giusto. Les chorégraphies haletantes. La musique vertigineuse.

Voir aussi :