Cannes 2016 : Ken Loach revient sur la Croisette avec "Moi, Daniel Blake"

Le réalisateur britannique Ken Loach a remporté la Palme d'or de cette 69e édition du Festival de Cannes avec "Moi, Daniel Blake", sélectionné dans la compétition officielle. Un drame social sur les laissés-pour-compte.

© Le Pacte

Alors que Ken Loach avait laissé entendre que Jimmy's Hall (2014) serait son dernier film, le revoilà avec Moi, Daniel Blake. Comme à son habitude – il  –, le réalisateur signe un drame sur les aberrations administratives du Royaume-Uni et se plaît à montrer la misère en Grande-Bretagne. Ce long-métrage relate l'histoire de Daniel Blake, un menuisier anglais de 59 ans, et Rachel, une mère célibataire qui doit élever ses deux enfants tant bien que mal. Le spectateur suit ces personnages dans leurs combats respectifs de recherche d'emploi, de gardes et de visites au "job center". Le casting regroupe Dave Johns, Hayley Squires et Micky McGregor.
Ken Loach avait déjà été récompensé par la Palme d'or du Festival de Cannes en 2006 pour son film Le vent se lève. Dix ans après, il réalise le doublé.

 

Synopsis : Pour la première fois de sa vie, Daniel Blake, un menuisier anglais de 59 ans, est contraint de faire appel à l'aide sociale à la suite de problèmes cardiaques. Mais bien que son médecin lui ait interdit de travailler, il se voit signifier l'obligation d'une recherche d'emploi sous peine de sanction. Au cours de ses rendez-vous réguliers au " job center ", Daniel va croiser la route de Rachel, mère célibataire de deux enfants qui a été contrainte d'accepter un logement à 450km de sa ville natale pour ne pas être placée en foyer d'accueil. Pris tous deux dans les filets des aberrations administratives de la Grande-Bretagne d'aujourd'hui, Daniel et Rachel vont tenter de s'entraider.

Voir aussi :