Cannes 2016 : cérémonie d'ouverture poilante

Laurent Lafitte a pris place dans le théâtre Lumière, devant le gratin du cinéma, pour lancer les festivités de cette 69e édition du Festival de Cannes. Une cérémonie d'ouverture moustachue et irrévérencieuse.

© Thibault Camus/AP/SIPA

Sur la scène du Palais des Festivals : Laurent Lafitte, encadré d'un homme de forte corpulence et d'un autre de petite taille. "L'art du contraste" pour paraître à son avantage, annonce le maître de cérémonie, moustache en place. Le ton est donné. Cette 69e cérémonie d'ouverture sera placée sous le signe de l'humour décalé, cynique.
Après une référence à Afida Turner (l'intéressée sera ravie, on en est sûr), l'acteur s'attaque à Woody Allen.
 Le cinéaste mythique est à Cannes pour présenter hors-compétition Café Society, avec Kristen Stewart, Jesse Eisenberg et Blake Lively. "Vous tournez beaucoup en Europe alors que vous n'avez même pas été condamné pour viol aux États Unis", lui lance Laurent Lafitte. Référence osée aux accusations de sa fille adoptive Dylan Farrow.
Entre deux piques sur les autres maîtres de cérémonie, les gays et les scientologues, le comédien moustachu tape sur Cannes, ses paillettes et son besoin de reconnaissance : "Comme si ça ne nous suffisait pas d'être aimé et qu'il fallait en plus qu'on soit les meilleurs..."

Deneuve et du vieux

Un baiser sulfureux de Catherine Deneuve plus tard, le maestro présente le jury et son président, George Miller. Lambert Wilson a fait une ode aux femmes en 2015 ? Laurent Lafitte ose la blague sexiste : "Une femme c'est un peu comme une belle bagnole : donc nous avons fait appel au réalisateur de Mad Max."
Un peu de sérieux tout de même. Le maestro livre un bel hommage aux attentats de Paris et au pouvoir fédérateur, réparateur même, du cinéma avec des références au Elephant de Gus Van Sant, à la Vita e Bella de Roberto Benigni et au Destin de Youssef Chahine. Pour annoncer les films qui feront se 69e Festival de Cannes, il a la bonne idée de mixer tous les longs-métrages présentés cette année pour un melting-pot loufoque.
Une Cannoise habillée en léopard et un concert de M plus tard, Vincent Lindon et Jessica Chastain sont invités sur scène pour déclarer officiellement ouverte cette quinzaine consacrée au 7e art. Dix jours de cinéma, pour une clôture le 22 mai. Avec moustache, Laurent Lafitte ?

Laurent Lafitte et sa moustache pendant la cérémonie d'ouverture © Thibault Camus/AP/SIPA

Voir aussi :