Les réalisatrices européennes, discriminées ?

Un récent rapport EWA s'est penché sur la part des femmes dans le monde de la réalisation cinématographique. Verdict : la discrimination est de mise en Europe. Explication en chiffres.

© Sipa

Seul un film sur cinq est réalisé par une femme en Europe. C'est ce que révèle un récent rapport EWA. Entre 2006 et 2013 une vaste enquête a été menée dans sept pays pour connaître la proportion de femmes au sein de la réalisation cinématographique européenne. Quel constat décevant ! En France, on compte une part de 28,2% de réalisatrices : encore trop peu. Ce n'est pas étonnant quand on sait que 84% des financements sont destinés à des hommes. Cette injustice témoigne des inégalités entre les deux sexes dans le monde du 7e art. Des chiffres chocs donc pour une réalité concrète en Autriche, Allemagne, Croatie, France, Italie, Suède et au Royaume-Uni.
Les "scores" de l'Hexagone et de l'Europe sont une (maigre) consolation quand on sait qu'aux États-Unis, selon la productrice française Claudie Bossard, "elles sont moins de 10%". "Hollywood est très dur pour les femmes. C'est beaucoup plus compliqué qu'en France d'y être réalisatrice", explique Julie Delpy à Télérama. Pourtant, plus de 3/4 des sondés pensent que les films produits par la gent féminine auraient "un impact direct sur la représentation des femmes, notamment vis-à-vis de la sexualité".
Pour remédier à cette discrimination, des solutions sont envisagées : près de 70% des personnes interrogées ont approuvé l'idée de "mettre en place des quotas pour atteindre les objectifs de parité." Une décision qui pourra être discutée à l'occasion des talks "Women in motion" au Festival de Cannes 2016. Les autres propositions pour réduire les inégalités sont présentées sur le site de l'EWA.

Voir aussi :