Quand on a 17 ans, Le Coeur Régulier, Sunset Song... les films à voir cette semaine

Mercredi, c'est jour de sorties ciné ! Ce 30 mars est particulièrement riche en films de qualité. Le Journal des Femmes vous livre ses coups de coeur. Suivez le guide.

© Wild Bunch Distribution

Cette semaine dans les salles obscures, il y en aura pour tous les goûts : les fans de comédie se réjouiront devant Five ou Good Luck Algeria, les adeptes de documentaires s'instruiront avec East Punk Memories et les dingues de drames seront secoués par Le Coeur Régulier et Quand on  a 17 ans.         

© StudioCanal

 

Five, de et avec Igor Gotesman, Pierre Niney et Pascal Demolon, c'est de l'humour potache pour une vraie comédie sympathique et divertissante. On éclate de rire et c'est une gageure en ces temps troublés et moroses. On souhaite vraiment le meilleur à cette sacrée bande de potes !

Retrouvez l'Interview de Pierre Niney ici 

 

 

 

 

© Wild Bunch

 

Quand on a 17 ans est le nouveau long-métrage d'André Téchiné, après L'Homme qu'on aimait trop, sorti en 2014. Le réalisateur filme les affres de l'adolescence à travers la relation de deux lycéens. Sandrine Kiberlain donne la réplique à Corentin Fila, pour la première fois au cinéma, et à Kacey Mottet Klein, révélé en 2012 par L'Enfant d'en Haut.

 

 

 

© Version Originale / Condor

 

Le Coeur Régulier, réalisé par Vanja D'Alcantara, nous embarque dans un voyage, à la fois physique et intérieur, à travers les paysages mystiques et apaisants du Japon. Isabelle Carré livre une prestation tout en retenue pour exprimer la complexité des sentiments d'une femme enfermée dans une vie trop rangée. 
Avec Isabelle Carré, Niels Schneider et Jun Kunimura

 

© KMBO

 

La Passion d'Augustine, réalisé par Léa Pool, a raflé six prix lors de la 18e cérémonie des Gala du cinéma québécois, l'équivalent de nos César : meilleur film, meilleure actrice pour Céline Bonnier, meilleure second rôle pour Diane Lavallée, meilleure réalisatrice pour Léa Pool, meilleurs costumes et meilleure coiffure. Autant de raisons de courir le voir en salles.  

 

 

 

© Rezo Films

 

Sunset Song est un film visuellement magnifique qui raconte l'histoire d'une famille d'agriculteurs écossais peu avant la Première Guerre mondiale. Le réalisateur offre au mannequin Agyness Deyn son premier rôle et c'est une révélation. On se délecte de ce destin de femme tiraillée entre la religion, l'éducation, le désir et le refoulement. Un film haletant et puissant !

 

 

 

© Bac Films

 

Soleil de Plomb, de Dalibor Matanic, est la première partie d'une future trilogie du soleil. Le film, qui met en scène trois histoires d'amour sur fond de haine inter-ethnique entre serbes et croates, a été primé au Festival de Cannes en 2015. Il a obtenu le Prix du Jury dans la sélection Un Certain Regard. 

 

 


 

© Aramis Films – DHR

 

East Punk Memories est un documentaire où résonnent les dissonances, les repositionnements et les contradictions de toute une génération prise dans l'étau du capitalisme moderne. A la fin des années 80, Lucile Chaufour filmait une bande de punks à Budapest, en Hongrie, qui  par leurs tenues provocantes, à travers leurs chansons, exprimaient leur colère contre le régime et subissaient de plein fouet la répression policière et d'incessantes intimidations. Entre raison et désillusions, voilà ce qu'ils sont devenus... 

© Ad Vitam

 

Good Luck Algeria retrace l'histoire vraie de Noureddine Maurice Bentoumi, qui a participé aux Jeux Olympiques d'hiver sous la bannière de l'Algérie à Turin en 2006. La comédie feel-good de cette fin de mois, avec Sami Bouajila, Franck Gastambide et Chiara Mastroianni. 

 

 

 

 

 


Bonne semaine ciné !