Pretty Woman : déjà 25 ans !

Voilà un quart de siècle que Julia Roberts et Richard Gere nous ont fait rire, pleurer, danser et chanter devant la cultissime comédie romantique "Pretty Woman". Mais pourquoi ce film est-il devenu si incontournable ?

© WARNER BROS

En 1990, Julia Roberts et Richard Gere créaient l'évènement dans Pretty Woman, une comédie romantique qui a marqué plusieurs générations. Pourtant, quand le film sort au cinéma, le filon des comédies romantiques est déjà largement exploité. C'est même un genre particulièrement codifié qui ne surprend plus vraiment, ou alors difficilement. Là est peut-être la force de Pretty Woman, qui a su apporter un souffle nouveau aux films de romance américains et on vous explique pourquoi :

  • Le concept de la Cendrillon des temps modernes nous a toutes fait rêver, y compris les "Disney sceptiques".
  • Julia Roberts est parfaite dans ce rôle, d'ailleurs on n'imagine pas quelqu'un d'autre donner la réplique au beau Richard Gere.
  • Pendant qu'on parle de lui, il faut reconnaitre que sans son sourire ravageur, rien n'aurait été pareil.
  • Faut-il parler de la bande originale ? Cultissime ! C'est ainsi que l'on pourrait définir cette chanson de Roy Orbison qui saurait apporter de la joie et un brin de folie à n'importe quelle situation.
  • La séquence shopping, scène centrale du film est tout simplement géniale. Que celle qui n'a jamais subi de regards suspicieux en entrant dans un magasin un peu chic et qui n'aurait pas adoré vivre le quart d'heure de vengeance de Vivian nous jette la première pierre.
  • On aurait toutes aimé vivre la très érotique scène du piano. Certaines d'entre nous ont peut-être même tenté l'expérience. C'était sans compter sur notre gaucherie légendaire et la délicatesse inexistante de notre partenaire. Aïe !
  • Le naturel de Vivian. Ni les robes hors de prix, ni les rivières de diamant ne sont parvenues à lui faire perdre cette spontanéité qui la rend si attachante. En témoigne la scène où le beau Edward lui offre un collier en rubis et ferme l'écrin sur sa main, provoquant chez elle un éclat de rire mémorable.
  • La scène de fin, où le bel Edward brave sa peur du vide pour venir chercher sa princesse en passant par l'escalier de service nous ferait presque pleurer. 

Si avec tout ça, vous n'avez pas envie de le re-regarder...

© WARNER BROS

Voir aussi :