Le Voyage d'Arlo : Jean-Baptiste mène la barre

Arlo, jeune apatosaure imaginé par Pixar, va vous faire craquer dès le 25 novembre au cinéma. Ce dino vert, timide et peureux, est aussi attendrissant que sa voix française, le jeune Jean-Baptiste. Nous avons posé quelques questions au garçon qui a la chance d'incarner le nouveau héros de Disney.

© Disney Pixar
Jean-Baptiste en plein doublage © Disney Pixar

Jean-Baptiste, bientôt 12 ans, originaire de banlieue parisienne et élève en classe de 5e, a tout d'un ado normal. Il a une bonne bouille, le sourire facile, une gentillesse évidente qui se traduit par une politesse et une timidité charmantes. "C'est un garçon discret, pas du genre à se faire remarquer", note sa maman. Son petit plus ? Il a été choisi pour incarner Arlo, le nouveau héros Pixar.
Jean-Baptiste a été sélectionné parmi 1 700 autres jeunes garçons pour donner vie à l'apatosaure vert à la recherche de sa famille. Sa voix un peu cassée, pas encore muée, sa spontanéité et son envie de bien faire ont eu raison de ses concurrents.
A la barre de doublage, le garçon écoute attentivement chacun des conseils de Patricia Legrand, directrice artistique sur le film (et voix officielle de Titi depuis 1997). La comédienne, sorte de mentor, lui explique les situations de chaque scène, lui donne des indications pour trouver la bonne intention de voix. Le tout en l'incitant à prendre du plaisir. Entre deux enregistrements, on a posé quelques questions à Arlo... enfin à sa voix.

Comment t'es-tu retrouvé dans cette aventure ?
Jean-Baptiste : J'ai entendu parler du casting sur Disney Channel, je me suis inscrit et j'ai été retenu avec sept autres garçons pour faire des essais. Ce jour-là, on nous a demandé de lire le texte en même temps qu'il défilait sur l'écran, avec la bonne intention. J'ai essayé de faire de mon mieux et ça a marché.

Qu'est-ce qui t'a donné envie de tenter le coup ?
Pouvoir faire la voix d'un héros Disney, c'est un peu un rêve.

Tu es fier d'y être arrivé ?
Oui, ça me donne plus confiance en moi, même si je suis stressé de voir le résultat...

Comment as-tu réagi quand tu as appris la bonne nouvelle ?
J'étais surpris, j'ai mis du temps à réaliser. J'étais en famille quand on est venu m'annoncer que j'avais été choisi, je l'ai ensuite dit à mes copains et aux gens proches.

Connaissais-tu déjà les dessous des films d'animation ?
Non, mais je m'étais déjà posé la question de savoir comment ils étaient faits. Même si être de l'autre côté enlève un peu de magie, j'imagine que ça va changer quand je verrai le film avec toutes les autres voix, la musique et les sons.

Quel est le plus difficile dans le doublage ?
Il faut prononcer les mots au bon moment et mettre la bonne intonation. Je découvre le film au fur et à mesure. J'écoute la phrase en anglais avant de me lancer, pour bien comprendre l'émotion qu'il y a dans la voix.

Cette expérience t'a-t-elle donné envie d'être acteur ?
Ca m'intéressait déjà, j'en suis à ma deuxième année de théâtre. J'aimerais bien essayer de jouer dans un film, ou continuer à faire des voix.

Qu'as-tu en commun avec Arlo ?
Je suis timide et peureux comme lui. Et puis Arlo a Spot comme animal de compagnie, moi j'ai mon chat (rire).

 

Le Voyage d'Arlo, au cinéma le 25 novembre.

L'affiche du film © Disney Pixar

Voir aussi :