Phantom Boy : 5 bonnes raisons de voir ce film atypique

"Phantom Boy" sort en salles le 14 octobre 2015. Pourquoi ne pas profiter des vacances de la Toussaint qui se profilent pour découvrir cet étonnant film d'animation ? Le Journal des Femmes vous donne 5 raisons de vous ruer dans les salles obscures.

© Diaphana Distribution

Dans Phantom Boy, Alain Gagnol et Jean-Loup Felicioli mettent en scène un petit garçon atteint d'un cancer. Sa maladie lui permet de développer un don particulier qu'il utilise pour stopper un dangereux criminel. C'est la belle leçon de ce film d'animation étonnant que l'on vous conseille pour toutes ces raisons : 

  • Aborder un thème difficile, celui de la maladie, avec de jeunes enfants :
    Le personnage principal de Phantom Boy, Léo, âgé de 11 ans, est atteint d'un cancer. L'environnement dans lequel il évolue, l'hôpital, ainsi que la vision de son crâne rasé pourront impressionner les plus jeunes spectateurs, mais le fait qu'il soit doté d'un pouvoir extraordinaire donne une jolie leçon sur le dépassement de soi. Le film évoque aussi les répercussions de la maladie sur la famille et la manière dont elle y fait face.
  • Sensibiliser les plus petits au genre du polar :
    Phantom Boy mélange plusieurs genres, le policier et le fantastique notamment. Peu de films d'animation se sont frottés au premier. Entre le gangster, le duo improbable (le détective et un petit garçon) et l'enquête, Phantom Boy reprend les codes du genre et constitue la porte d'entrée idéale pour les détectives en herbe.
  • Son prestigieux casting vocal ​: 
    Les cinéphiles avertis reconnaitront les voix d'Audrey Tautou, Edouard Baer et Jean-Pierre Marielle, qui doublent respectivement les personnages d'Alex, de Marie et de l'Homme au visage cassé.
  • Ses clins d'œil aux films de super-héros : 
    Cet aspect parlera sans doute moins aux jeunes spectateurs, mais il devrait réjouir leurs parents. Dans une interview accordée au Journal des Femmes, Alain Gagnol a confié être un grand fan de comics et de Marvel. Cette influence se retrouve dans le film. Son titre déjà, Phantom Boy, sonne comme un nom de super-héros. L'apparence du grand méchant, l'Homme au visage cassé, rappelle celle du Joker, ennemi juré de Batman, et plus précisément celui incarné par Jack Nicholson. Alain Gagnol et Jean-Loup Felicioli avaient déjà disséminé plusieurs références, à Scorsese notamment, dans leur précédente collaboration, Une Vie de Chat.
  • Son animation, entièrement réalisée à la main :
    A l'heure où la plupart des films d'animation sont réalisés sur ordinateur, les metteurs en scène ont privilégié le dessin à la main pour donner vie à leurs personnages. L'équipe du film s'est inspirée de photos de New York et a ensuite retravaillé les décors à la craie. Le résultat final, bien que retouché sur ordinateur, conserve les traits de crayons, conférant à Phantom Boy une identité visuelle particulière.

Phantom Boy, d'Alain Gagnol et Jean-Loup Felicioli. Avec les voix d'Audrey Tautou, Edouard Baer et Jean-Pierre Marielle. Au cinéma le 14 octobre 2015.

L'histoire : Leo, 11 ans, possède un pouvoir extraordinaire. Avec Alex, un policier, il se lance à la poursuite d'un vilain gangster qui veut s'emparer de New York à l'aide d'un virus informatique. À eux deux, ils ont 24 heures pour sauver la ville…​

Découvrez la bande-annonce de Phantom Boy : 

L'affiche de "Phantom Boy" © Diaphana Distribution


Voir aussi :