Le Grand Jour : 5 bonnes raisons de voir ce beau film

"Le Grand Jour", au cinéma le 23 septembre, est un documentaire émouvant aux allures de récit initiatique. Le Journal des Femmes vous donne 5 bonnes raisons d'aller le découvrir en salles.

Le Grand Jour : 5 bonnes raisons de voir ce beau film
© Pathé Distribution

Le mercredi 23 septembre est assurément un grand jour pour le réalisateur Pascal Plisson : c'est celui de la sortie de son quatrième film, Le Grand Jour. Après avoir suivi des adolescent massaïs (Massai, les guerriers de la pluie), retracé l'expédition de Jean-Louis Etienne dans le Pacifique (Les Mystères de Clipperton) et accompagné des écoliers dans leur périple pour recevoir une éducation (Sur le Chemin de l'école), le réalisateur s'intéresse désormais à quatre jeunes qui font tout pour réaliser leur rêve. Le Journal des Femmes vous donne 5 raisons de courir voir Le Grand Jour, un film émouvant et inspirant :

  • Pour ses personnages, forts et attachants :
    Tom, Nidhi, Deegii et Albert ont tous les quatre une vraie personnalité. Même s'ils doutent parfois, ils sont tous déterminés à atteindre leur objectif. A travers leur combat, c'est leur situation, mais aussi celle de leur famille qu'ils cherchent à améliorer.                                                                                                                              
  • Pour sa réalisation, immersive et maîtrisée :
    C'est la grande force du film : se présenter comme un documentaire sans en reprendre les codes. Pascal Plisson et sa caméra se font totalement invisibles pour filmer les quatre héros au plus près. Le montage, d'une incroyable fluidité, nous emmène d'un parcours à l'autre avec beaucoup de naturel et nous dispense de la traditionnelle voix off, superflue compte tenu de la force des histoires présentées. Celles-ci se suffisent à elles-mêmes, sans qu'il y ait besoin de guider le public dans ses émotions.
  • Pour son suspense :
    Si Le Grand Jour revêt la forme d'un documentaire, il empreinte aux films de fiction un ingrédient étonnant : le suspense. Le spectateur est en empathie totale avec les quatre héros et tout le film est centré autour de la même interrogation : ces jeunes vont-ils, oui ou non, transformer l'essai et réaliser leur rêve ? 
  • Pour la découverte de nouvelles cultures :
    En mettant en avant des jeunes issus des quatre coins du monde, le réalisateur filme autant de cultures et de modes de vie différents. On découvre ainsi comment Deegii doit, à seulement 11 ans, aller chercher chaque jour la ration d'eau familiale qu'elle transporte à l'aide d'un charriot ou l'importance des rites et croyances pour les parents de Nidhi, qui veulent à tout prix bénir leur fille avant son examen. Autant de façons de vivre qui nous amèneront (peut-être ?) à reconsidérer la nôtre ou en tout cas, à faire preuve d'une plus grande ouverture d'esprit. 
  • Pour la manière dont il représente la jeunesse :
    Pascal Plisson s'attache à dresser le portrait d'ados et pré-ados positifs et motivés, loin de l'image d'une jeunesse paumée et en rébellion, souvent montrée au cinéma. Autant d'éléments qui font du Grand Jour un film inspirant et inspiré, porteur d'un beau message pour les plus jeunes.

Et pour achever de vous convaincre, découvez la bande-annonce du film ci-dessous : 

L'affiche du film, au cinéma le 23 septembre © Pathé Distribution

Voir aussi :