Ricki and the Flash, ça va swinguer au ciné !

Pour une rentrée rock'n'roll et sexy à souhait, courez découvrir "Ricki and the Flash", au cinéma le 2 septembre. Glamour et rebelle, Meryl Streep nous entraîne.

© Sony Pictures

Branchez les guitares, Ricki accorde la sienne. Rockstar jusqu'au bout des ongles (laqués) et des orteils (bagués), cette sacrée bonne femme a quitté mari et enfants pour mener sa vie en musique, parfois au rythme des concerts ratés, des bars miteux et des fins de mois difficiles à la caisse d'un supermarché.
Exit le quotidien, les responsabilités, le foyer rangé. D'un riff sur son manche Fender, Meryl Streep balaye les conventions. Il y a les mères courage... et celles qui font passer leur passion devant leurs responsabilités.
Avec ses yeux noirs, sa crinière tressée, son corps qui a vécu et sa bouche qui embrasse sans compter, l'actrice oscarisée nous épate... jusqu'à nous scier quand elle commence à chanter. Quelle présence, quelle voix, quel charisme !
Bruce Springsteen, Lady Gaga et Tom Petty n'ont qu'à bien se tenir, Meryl Streep, 66 ans et 4 enfants au compteur, est dans la place. Lumineuse sur scène. Touchante de naturel... Elle a le culot d'une minette et du talent à revendre.
Porté de la première mesure à la fin de la partition par cette immense artiste, Ricki and The Flash ne nous berce pas avec la petite mélodie du bonheur. Ce film prend le risque de louer la liberté : d'aimer, de partir, de changer, de vieillir, de baiser.
Un refrain pas commun, une BO entraînante, un casting qui décoiffe et surtout pas de morale pesante : Ricki and The Flash est le film le plus rock'n'roll, glamour et rebelle de la rentrée. Yeah!

L'affiche du film  © Sony Pictures Releasing France


Voir aussi :