Cannes 2015: clap de fin

Après 12 jours de cinéma, de fêtes et d'émotion, la 68e édition du Festival de Cannes s'est achevée sous une pluie de récompenses pour le 7e Art. On en retient quoi ? Bilan subjectif.

Cannes 2015: clap de fin
© SIPA

La 68e édition du Festival de Cannes s'est terminée avec... Les blagues de Lambert Wilson capable de traduire du chinois en direct, la classe internationale de John C. Reilly en pleine cérémonie de clôture, l'humble émotion d'Agnès Varda primée pour sa carrière, le charme de Tahar Rahim, la drôle de robe de Laetitia Casta, les discours émouvants de Vincent Lindon et Emmanuelle Bercot, la vanne de Jacques Audiard sur Michael Haneke...

Pour ce Festival 2015, tout le monde se souviendra de... La Palme d'Or pour Jacques Audiard, l'anatomie de Sophie Marceau dévoilée à plusieurs reprises, le glamour sans faille de Sienna Miller, le show Depardieu sur La Croisette, la polémique des talons sur tapis rouge, la folie des selfies, la sexy attitude de Jake Gyllenhaal, la pornographie sur grand écran de Gaspar Noé, la grossesse de Noémie Lenoir, le bide de Gus Van Sant avec La forêt des songesle fail de Julie Gayet en soirée, les décolletés plongeants de Salma Hayek, les costumes fous de Xavier Dolan...

Et Le Journal des Femmes retiendra... Le délicieux The Lobster : un régal pince-sans-rire, le génial Rod Paradot dans La Tête Haute, les glaces Magnum sur la Croisette, le jeu troublant de Vincent Cassel pour Mon Roi, la démarche de Michael Fassbender à 5h du matin, la barbe pas classe de Matthew McConaughey au Majestic, le sourire de Benicio Del Toro au Baron, le phrasé bizarre d'Adèle Exarchopoulos dans Les Anarchistes, la provoc' sur le sexisme d'Isabelle Huppert, le suspens et les beaux plans de Sicario, le moustachu et bedonnant Colin Farrell en homard, le talent sans fard de Louise Bourgoin dans Je suis un soldat, le mouton d'André Dussollier...

Pour conclure ces quelques jours de folie en direct de La Croisette, comme l'a si bien dit Lambert Wilson : "Rendez-vous pour la 69e édition l'an prochain qui sera je l'espère... érotique". Et frénétique !

Festival de Cannes : un bilan mitigé sur la Croisette, en vidéo :

Lire aussi :