Kingsman : services secrets, mission accomplie

Avec "Kingsman", en salles le 18 février, Matthew Vaugh signe un film d’espionnage vraiment pas comme les autres, avec Colin Firth dans le rôle d’un agent secret très spécial. Humour, suspense, action… Un film irrésistible.

© 20th Century Fox

"Etre un vrai gentlemen, c’est savoir mettre les gens à l’aise", nous avoue Colin Firth, en costume noir, dans une salle sombre du Royal Monceau. Dans Kingsman, l’acteur oscarisé (Le Discours d’un roi, 2011) sait définitivement comment nous mettre à l’aise.
Quatorze ans après la sortie du Journal de Bridget Jones, le célèbre Mark Darcy (il n’aime guère qu’on lui rappelle ce personnage qui lui a trop souvent collé à la peau) continue d’user de ses charmes… et toujours à bon escient.
Dans le dernier film de Matthew Vaughn (Kick Ass, X-Men : Le Commencement), il incarne Harry Hart, un agent secret à la recherche de sang neuf pour renforcer l’équipe d’élite du renseignement britannique. Car une terrible menace plane sur le monde entier : le criminel Richmond Valentine (Samuel L. Jackson), génie de la technologie, est bien décidé à mettre à exécution ses plans diaboliques. Notre agent secret préféré tombe alors sur Eggsy (Taron Egerton), un jeune garçon aussi impertinent que charismatique, en qui il voit un réel potentiel.
Le film est en fait l’adaptation d’une bande dessinée de Mark Millar et Dave Gibbons, publiée en 2012. Si le réalisateur s’est autorisé quelques écarts, Kingsman : services secrets n’en reste pas moins une petite merveille.
Des scènes d’action à couper le souffle, une bande originale en or qui vous donnera envie de vous lever de votre siège pour danser, des répliques déjà cultes, le tout mélangé avec un sexy Colin Firth plus cool que jamais en costume trois-pièces et un Samuel L. Jackson en méchant qui zozote (et ne supporte pas la vue du sang, ironique pour un méchant) : succès assuré pour ce début d’année.
Le plus : on est déjà fans de Taron Egerton, jeune rebelle qui crève l’écran et nous donne envie de se lancer dans l’espionnage à ses côtés. Un héros qui n'a toutefois rien à envier à son aîné Colin Firth, 54 ans, qui nous a confié avoir effectué lui-même la plupart des scènes de combat. Si ça, c'est pas la classe. 
On remercie également Matthew Vaughn pour porter à l’écran deux personnages féminins très forts, Sophie Cookson en jeune espionne talentueuse, et la frenchy Sofia Boutella en méchante femme fatale dotée de jambes meurtrières.
Une véritable pépite à ne rater sous aucun prétexte.

Découvrez la bande-annonce de Kingsman, au cinéma le 18 février :