"Baise-moi" de Virginie Despentes

Baise-moi © RONALDGRANT/MARY EVANS/SIPA

Après une sortie "normale", le film de Virginie Despentes accumule tant de scènes de violence et de sexualité explicite que l'association "Promouvoir", dirigée par le patron du mouvement de Bruno Mégret, et plusieurs parents font pression auprès de la censure pour retirer le visa d'exploitation du film et lui conférer un classement X. La presse et plusieurs personnalités du cinéma s'opposent violemment à cette mesure. Le comité de classification et le Ministre de la culture trouvent un compromis avec la création d'une nouvelle interdiction, celle aux moins de 18 ans, qui permet à Baise-moi de poursuivre une carrière en salles.