Drive, 2011

Drive © RONALDGRANT/MARY EVANS/SIPA

Pourquoi ? Pour sa séquence d'ouverture magistrale, course poursuite dans la nuit entre un driver et la police, dans une ville-décor qui n'est plus faite à la taille des hommes, mais à l'échelle des voitures. La suite du long métrage est fidèle à cette image : esthétiquement bluffant, sans psychologie facile, peu bavard, mais électrisant. Ni film d'action, ni film d'auteur, l'oeuvre a sa propre singularité. Prix de la mise en scène à Cannes, le film vaut aussi pour la performance de Ryan Gosling en antihéros fascinant. 

L'avis d'une lectrice - Lolita 953 : "Film magnifique, plein de subtilités. Les silences et les longueurs font partie de l'intrigue, la BO est géniale et parfaitement adaptée, les acteurs bourrés de talent !"

La fiche du film l Lire les avis