La Dolce Vita, 1960

La Dolce Vita © REX FEATURES/SIPA

Pourquoi ? "Marcello !" La voix (et le corps trempé) d'Anita Ekberg est encore dans toutes les têtes. Mais La Dolce Vita ne se résume pas à cette image inoubliable : le film est aussi l'un des premiers à bousculer les codes narratifs du cinéma.

L'avis d'une lectrice - Elisabeth : "La Dolce Vita est un film sensuel et désarçonnant, dans lequel le réalisateur a concentré ses obsessions. Fellini rompt avec l'école néo-réaliste. Il se rapproche de Buñuel, de l'analyse des pulsions contradictoires et de la surréalité."

La fiche du film l Lire les avis